1. Je suis un mari cocu et soumis


    datte: 15/04/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Gay, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: nadiatvx,

    Je m’appelle Karim et c’est ma femme Nadia qui m’a demandé de vous écrire, pour vous faire état de ce que je suis devenu : un mari cocu et soumis. Notre vie sexuelle, après 12 ans de mariage, était plutôt conventionnelle, voire ennuyante. Pourtant, j’avais pas mal de fantasmes inassouvis. Un soir, je ne pensais pas que réaliser certains de ceux-ci allait bouleverser ma vie. De retour d’une soirée, vers 01 heure du matin, alors que je me couchais, Nadia, ma femme, me dit qu’elle n’avait pas sommeil et qu’elle souhaitait ressortir. Elle me proposa même de réaliser un de mes fantasmes (nous en avions déjà parlé ensemble) en draguant un mec et en me racontant à son retour. Je lui ai donné mon accord et elle est allée se rafraîchir dans la salle de bain. A son retour dans la chambre, elle s’est changée et a mis ce qu’elle avait de plus sexy (guêpière noire et rouge transparent, bas noirs, string assorti, petit top et jupe très courte). Vers 1H30, elle est sortie de la maison, puis est immédiatement rentrée et, face à moi, elle a retiré sa culotte en me disant qu’elle n’en avait pas besoin. L’attente fut très longue et terriblement excitante. Vers 6H, elle m’appela de son portable, sans parler. Je l’entendais gémir et encourager celui qui était en train de la baiser. Je ne pouvais qu’écouter et me masturber, la frustration ajoutait à l’excitation de la situation. Finalement, elle est rentrée à 8H du matin, l’air ravie, épanouie et heureuse. Elle s’approcha de moi, allongé sur notre ...
    lit, souleva sa jupe et posa sa chatte trempée sur mon visage en disant : - Lèche, petite bite ! C’est le sperme de mon amant qui dégouline ! Il avait un zob énorme, comparé à ton ridicule petit bout de peau molle ! Tu aimes minable ? Profites-en car c’est tout ce dont tu as droit pour l’instant ! En effet, mon sexe ne fait que 9 cm même en érection. Je n’y croyais pas, mon fantasme de cocu soumis se réalisait enfin. Et de quelle manière ! Après l’avoir nettoyé avec ma langue, je lui demandais de me raconter. Elle m’expliqua que ce n’était pas un mais trois amants qu’elle avait eus pendant la nuit ! Chacun l’avait pénétrée recto verso, et un avait joui dans sa bouche, chose qu’elle m’a toujours refusée, tout comme la sodomie d’ailleurs. J’étais frustré et excité comme un fou. Pour compléter mon bonheur, elle refusa de faire l’amour avec moi et m’interdit même de me masturber. Je devais rester ainsi frustré jusqu’à ce qu’elle m’autorise à me caresser. J’ai dû attendre ainsi le soir pour pouvoir jouir de ses aventures qu’elle prit un malin plaisir à me raconter de nouveau. Nous n’en reparlâmes plus de la semaine. Ce n’est que le samedi suivant qu’elle me dit dans l’après-midi : Ce soir, je te prépare une surprise. Craignant le pire, mais étant très excité, je lui donnais mon accord. Après le dîner, elle alla se préparer et se para des ses plus beaux dessous sexy : une guêpière transparente rose seins nus et des bas noirs, et encore une fois pas de culotte. Par-dessus, elle mit ...
«12»