1. Attention ! Deux amants peuvent en cacher deux autres


    datte: 15/04/2018, Catégories: fh, extracon, alliance, hotel, fmast, hmast, intermast, Oral, Oral, pénétratio, amourcach, Auteur: Xéna 75015,

    premier, il a respecté son engagement en t’épousant. Catherine un peu interloquée par ce qu’elle vient d’entendre reste sans voix, c’est Georges qui brise le silence : — Si je comprends bien frérot nous nous sommes trompés de mannequins et ce, depuis le début, car en fait Catherine et moi avons une liaison qui dure depuis quelque temps et nous sommes très épris l’un de l’autre. Charles un peu gêné que Nathalie en ait parlé la première sans le consulter avant, répond : — Oui effectivement, mais je pense qu’à présent, il est temps de remettre les pendules à l’heure. Catherine rétorque : — Oui je crois aussi qu’il est temps d’arrêter cette mascarade et de prendre les mesures nécessaires pour remédier à tout ça. Nathalie fixe sa sœur et des larmes coulent sur son visage. Entre deux spasmes, elle lui dit : — Ma chérie, je suis désolée et je te demande pardon mais j’aime tant Charles que je ne pouvais plus garder cela pour moi il fallait que tu le saches.— Oh ma Nat, je ne suis pas triste mais heureuse que la vérité éclate au grand jour car je suis bien avec Georges. Nous avons les mêmes goûts les mêmes passions et les mêmes centres d’intérêt donc tout va bien. Charles reprend la parole car il y a quand même une chose qui le turlupine : — En ce qui concerne les enfants, je pense qu’une réunion de famille s’impose, car même s’ils sont en âge de comprendre, je ne sais pas comment ils vont réagir même si pour eux cela ne va pas changer grand-chose hormis le fait que je serai dorénavant avec Nathalie et toi Georges avec Catherine. Georges acquiesce et répond : — Agissons intelligemment et restons soudés car le plus important à leurs yeux c’est que nous soyons heureux dans notre nouvelle vie à deux. Nous verrons les formalités d’usage plus tard il n’y a pas non plus le feu au lac. C’est d’un commun accord qu’ils levèrent leurs verres. En se souhaitant d’être heureux dans leur nouvelle vie de couple et en mettant un terme à ce secret qui commençait à leur peser.
«12...891011»