1. Le récit de ma vie (2)


    datte: 15/04/2018, Catégories: Masturbation, Partouze, Auteur: gd_max, Source: xHamster

    Quand à elle, elle avait repris la verge d'Enzo dans sa bouche, je la voyais s’enhardir à chaque minute qui passait. Elle palpait maintenant les bourses de mon ami, tout en essayant de prendre le maximum de longueur dans sa gorge. Je continuai ma descente, lentement, jouant des mains et de la langue. Je caressais son ventre, l'intérieur de ses cuisses, et je fini par frôler son intimité. Je passais un premier coup de langue, lent mais assez appuyé. La réaction de notre jolie blonde fût celle espérée. Elle poussa un long gémissement. J'entrepris alors de la lécher doucement, sensuellement. Je voulais faire monter doucement la pression, mais son corps en manque commençais déjà à trembler. Son bassin s'agitait. Ses cuisses s'ouvraient d'avantage. Sa respiration s'accélérait. Elle fini par trembler en émettant un petit cris, l'obligeant à lâcher le sexe tendu d'Enzo. Elle avait eu son premier orgasme, sûrement depuis des mois. Encore, nous supplia-t-elle. Enzo enjamba la belle, plaçant sa longue verge tendue entre les seins de la belle. Il entama des vas et vient lents. Je sentais qu'il savourait également le moment. Son sexe tapait parfois contre la gorge de Noémie, mais elle était entièrement recouverte à la base par des globes de chair tendus, chaud, et vraiment très bien formés. Je repris mon cunnilingus, doucement d'abord, en l’accompagnant d'un index qui la pénétra bien évidemment sans difficulté, la belle étant déjà bien mouillée, ce qui me permis d'en introduire un ...
    second rapidement. Je la pénétrais de mes doigts, prenant bien garde de trouver précisément son point G pour augmenter son plaisir, tout en léchant, suçotant, mordillant son clitoris, que je voyais totalement exposé, sorti de son capuchon de chair, me suppliant presque de jouer avec. Au bout de longues minutes la belle eu son second orgasme, elle poussa un cri qui fût presque aussitôt étouffé par Enzo, qui plaqua sa bouche sur la sienne. Son bassin se leva du clic clac, son corps se tendit comme un arc, elle trembla quelques secondes puis s'écroula à nouveau. Enzo décida de changer de place, se positionnant entre les cuisses de notre héroïne du soir. Quand à moi je choisis de m’asseoir à l'écart pour regarder, sans oser me toucher, ne sachant pas si je pourrais rés****r au spectacle qui allait se dérouler à quelques mètres de moi. Il pénétra Noémie en une seule fois, plaçant son gland à l'entrée de son intimité, il poussa doucement en un mouvement continu, jusqu'à butter au fond. Il entama des vas et vient lents, sortant presque son gland pour ensuite le renfoncer plus rapidement. Noémie se laissait aller. A ce moment, elle ne pensait plus qu'à ce moment. Elle commença à se toucher les seins, se les pincer, tout en encourageant son partenaire. Le spectacle était vraiment beau. Sensuel. Après quelques minutes, le couple changea de position, Enzo plaçant son amie en levrette, et il commença à non plus lui faire l'amour, mais vraiment la baiser. Ses coups de rein montaient rapidement ...
«1...3456»