1. Je me suis fait baiser par ma meilleure amie


    datte: 15/04/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Lonely man0, Source: Hds

    Ceci est mon premier récit, donc je vous prie d'être indulgent avec moi, mais toutes les remarques positives ou négatives seront acceptées. Voici mon histoire qui est totalement vraie. Je me présente, je m'appelle Daniel et j'ai 28 ans. Voilà ce qui m'est arrivé récemment. Océane, ma meilleure amie (nous sommes amis depuis 10 ans), est venue me rendre visite. C'est une sorte de rituel entre nous de se voir les week-ends. Comme à chacune de ses visites, on discute de tout et de rien, on se raconte notre semaine passée, on se regarde un film ou deux et on finit par dévier en parlant de cul. Je tiens à préciser que nous sommes tous les deux célibataires. Ce jour-là, notre conversation a fait rapidement grimper la température en moi. J'ai eu une soudaine envie de m'envoyer en l'air. Comme souvent, je m'allonge en posant ma tête sur ses cuisses, et là, ma main a commencé à caresser sa cuisse. Elle ne disait rien, alors j'ai continué. L'excitation se faisait de plus en plus forte en moi. J'ai rapidement remonté ma main vers son puits d'amour. Océane ne protestait pas vraiment, elle se laissait faire sans agir. Je me suis alors redressé et cette fois-ci, ma main a pris le chemin de sa poitrine généreuse. J'ai fait glisser ma main dans son soutien-gorge afin de titiller ses tétons. L'envie se faisait toujours de plus en plus forte. J'en voulais plus, mais la peur de sa réaction me paralysait un peu. Tant pis, je me lance. J'ai déboutonné son jean pour y glisser la main. Et là, ...
    quelle ne fut pas ma surprise. Elle était chaude, vraiment chaude ! Maintenant, il n'y avait plus aucun doute, elle en avait autant envie que moi. Je me suis alors mis à jouer avec son clitoris avec mes doigts, puis avec ma langue. N'en pouvant plus, je lui ai retiré complètement son jean afin d'avoir un meilleur accès à sa chatte. Après quelques minutes de ce traitement, Océane se redressa, me saisit par le bras et m'attira dans la chambre où elle m'a plaqué sur le lit. Je la regardais stupéfait. Elle m'est alors grimpée dessus à califourchon avec un regard de défi. Elle en voulait la salope ! C'est alors qu'elle me défit ma ceinture, baissa mon pantalon et mon boxer. J'étais déjà bien raide. Elle saisit mon membre dans sa main et me branla délicatement. Elle prit ensuite un préservatif et le lubrifiant que j'avais sur ma table de chevet, moi, pendant ce temps, je lui léchais le minou. Elle m'appliqua ensuite un peu de lubrifiant sur le gland et elle se remit à me branler. J'étais dans tous mes états, jamais on ne m'avait fait ça. Elle me mit ensuite le préservatif sur la queue et s'empala dessus profondément en me regardant droit dans les yeux avec toujours ce petit air de défi. Elle ondula du bassin dans tous les sens. C'était plus qu'excitant. Elle mouillait comme une chienne, une vraie salope. J'ai essayé de la saisir par la taille, mais elle a pris mes mains et les a plaqué sur le matelas. Elle me dominait et j'adorais ça. De temps en temps, elle se retirait pour me branler ...
«12»