1. Je me suis fait baiser par ma meilleure amie


    datte: 15/04/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Lonely man0,

    avec sa chatte avant de se la remettre bien profond. J'avais plein de mouille sur les couilles. Je me suis alors mis à lui dire des choses que jamais je n'aurais pensé en être capable. « T'es une salope ! T'aime bien ma queue ! T'aime bien te faire enfiler ! T'aime bien te la mettre !... » D'un signe de tête, elle a approuvé. En fait, son regard voulait tout dire. Elle aimait ça. Elle variait le rythme pour ne pas venir trop tôt, elle voulait faire durer le plaisir. C'est alors que son premier orgasme éclata. Elle s'est écroulé sur moi, épuisée par cette chevauchée frénétique, mais moi, j'avais toujours envie de la prendre. Alors le temps qu'elle reprenne ses esprits, je me suis retiré, la laissant ainsi allongée sur le ventre, pour venir me placer derrière elle et la pénétrer à nouveau dans sa chatte. Elle s'est légèrement cambrée, a saisit ma queue et se l'est enfilée en elle. Et pour une meilleure pénétration, elle a laissé ses doigts sur ma queue, ainsi je la baisais et je me faisais branler en même temps. C'était super bon. Cette fois, c'était moi qui la dominais. Progressivement, mes va-et-vient se sont fait plus rapides, mais je ne voulais pas venir tout de suite, ...
    alors on a changé de position. La plus banale, le missionnaire. Seulement, son envie de me dominer lui reprit. Elle me repoussa, m'obligeant à me rallonger sur le dos. Elle me branla un peu avant de se la remettre entre les cuisses. Elle aimait vraiment ça, elle ne disait rien, mais ça se voyait. Elle n'est pas très expressive vocalement, mais son corps l'est. Elle avait un rythme certain, ce qui l'a fit jouir une seconde fois. Cette fois, il était clair qu'elle n'en pouvait plus. Elle avait joui deux fois, deux puissants orgasmes, mais comme je n'avais toujours pas joui, elle s'est retirée, me retira la capote et pris ma queue entre ses mains. Elle s'est mise à me branler tout d'abord avec ses deux mains, avant de me finir avec une seule main. Elle serrait fermement ma queue dans sa main tout en ayant un rythme soutenu. Jamais je n'avais été branlé comme ça. Il ne me fallut pas longtemps pour tout gicler. Je n'en revenais pas que ma meilleure amie soit aussi cochonne. Je ne l'imaginais pas ainsi. Elle m'a étonné, mais je ne le regrette pas, elle m'a fait passer un moment inoubliable et j'espère qu'il y en aura d'autres car maintenant que j'y ai goûté, je veux recommencer.
«12»