1. Un début de saison au Cap d'Agde (1)


    datte: 15/04/2018, Catégories: Gay, Auteur: galahn,

    queue n'était pas la première à être passée dans ma main, dans ma bouche, je savais aussi faire, autrement ! Sans trop de lenteur, j'ai commencé à l'astiquer, il grognait de ma branlette avec ma bouche tout juste assez ouverte pour accueillir son gland ! J'adorais faire ainsi (et j'aime toujours faire ainsi, je trouve ça tellement vicieux : branler et sucer en même temps !)... Il m'a attiré de manière à ce que nous nous retrouvions en soixante-neuf, et nous nous sommes donnés beaucoup de plaisir, sa queue dans ma bouche, la mienne dans sa bouche, à jouer de nos petits orifices, à rouler dans le canapé ! Et ça a dure un bon moment, les cocktails nous avaient très certainement aidés... En roulant dans le canapé, nous nous sucions avec intensité, en jouant avec nos petites rondelles, nos petits trous du cul... Il continuait à s'étonner ! Il ne s'attendait à me voir aussi vicieux ! J'enfonçais mes doigts dans sa rosette et je jouais dedans avec tellement de présence qu'il n'arrêtait pas de me dire que j'étais vraiment un gros cochon ! J'avais ses doigts aussi plantés, et je voulais plus ! Je me suis séparé de lui, pour me mettre à quatre pattes, relevant bien ma croupe devant ses yeux, en écartant mes fesses histoire de lui montrer le chemin à prendre maintenant ! Je voulais qu'il m'enfile l'anus ! Et il ne s'est pas fait prier ! En me traitant de mots cochons, de salope, de vicelard... Il a enfilé une capote, s'est penché sur mon derrière, a écarté mes fesses pour me déposer ...
    sa langue. Il me lisait le trou du cul, j'aimais beaucoup ça (j'aime toujours !), il finissait de me lubrifier ? J'avais pourtant assez salivé autour de sa verge pour savoir qu'il pouvait venir comme ça ! Je remuais mon derrière, impatient de le sentir se faufiler dans ma petite fleur anale ! Et il s'est enfin posé à moi ! J'ai senti sa chaleur se poser sur ma rondelle, il continuait à me traiter de salope, il s'est enfoncé et il est entré sans aucun mal ! Il a été surpris de me sentir m'ouvrir ainsi si vite ! J'étais tellement excité que mon petit trou est vite devenu béant ! Il avait une petite verge, à l'avoir goûtée, je savais comment faire... Et puisque cette queue n'était pas la première à me rentrer dedans, je savais encore mieux ! Il me faisait part de sa surprise avec des mots cochons, mais à le sentir se cramponner à mes fesses, je savais qu'il aimait ! Il n'a pas été très long à se loger en entier en moi et à commencer à aller et venir dans mon cul ! Je grognais de plaisir, toujours avec cette peur de me "lâcher", à chaque fois que je sens une queue me pilonner le trou du cul, j'ai comme l'impression d'avoir envie de pipi ! Il ne se ménageait plus maintenant ! Il allait et venait en moi sans retenue, en se branlant correctement la bite dedans ! Mais il voulait également que ça dure aussi ! Il a modifié ses mouvements, alternant les moments de douceurs avec les moments de folie, il m'a martelé le cul pendant un long moment, j'avais le cul en feu ! Je me branlais en ...