1. La surprise


    datte: 15/04/2018, Catégories: Hardcore, Partouze, Auteur: hondo1906,

    fois, je me contente de regarder en la caressant et en me masturbant. Elle se donne maintenant pleinement, son sexe coule abondamment, Amed la prend en levrette et la pistonne profondément avec son sexe assez long ce qui la fait un peu grimacée, mais son plaisir est plus fort. Mais Amed a une autre idée, il veut la sodomiser, il la prépare en lui enfonçant son doigt enduit de mouille en le faisant tourner dans son petit trou. Ma femme lui signifie qu’elle ne veut pas, je lui réponds qu’elle sera sodomisée. Le sexe d’Amed pénètre lentement le petit cul de mon épouse qui se trémousse pour se soustraire à l’avancé de cette belle bite qui la remplit pleinement. Nous l’avons sodomisé, baisé, tout l’après midi pendant qu’elle nous suçait, elle a joui et pris du plaisir et c’est exténué que nos amis nous ont quittés. Après une bonne douche je lui ai fait part de la surprise que j’aie eue la semaine dernière et que j’avais voulu me venger en la donnant à mes copains. Elle m’avoua qu’avec Paul cela durait depuis trois mois, il l’avait surprise un vendredi après midi entrain de se gouiner avec une de ses copines, il l’avait prise en photo et l’avait menacé de ...
    tout révéler si elle n’accédait pas à ses désirs. Au début c’étaient des caresses, elle se déshabillait pendant qu’il se masturbait, elle le suçait, mais chaque vendredi il en voulait toujours plus, il venait tous les vendredis boire le café et ensuite il fallait qu’elle lui cède, sinon il la menaçait de tout raconter, les dernières fois il est venu avec son copain Alex, ils avaient de nombreuses photos de leurs ébats, ils projetaient de venir à plusieurs pour s’occuper de ma femme qu’ils disaient en manque d’affection et mal baisé. Avant de venir ils prenaient un comprimé de viagra, ce qui leur permettaient de ne pas faiblir pendant au moins deux heures. Quand j’ai téléphoné ils étaient là et avaient débutés les festivités, ils ont dû partir rapidement et étaient fortement contrariés. Elle m’avoua également qu’au début elle ne prenait que peu de plaisir, mais que maintenant elle attendait le vendredi pour se donner. Elle m’avoua avoir acheté des sous-vêtements assez coquins dans le but de les excités encore plus. Le vendredi suivant nous avons décidé de ne rien changer, mais là c’est moi qui filmerais. Une prochaine fois je vous raconterais la suite.
«1234»