1. Michelle, assise près de moi...


    datte: 15/04/2018, Catégories: fhh, fplusag, alliance, fépilée, lunettes, fsoumise, facial, Oral, Oral, Oral, double, Partouze, fdanus, fsodo, confession, Auteur: DuranDuran,

    bite dans la bouche. La crudité de ses propos me choque, mais je sens en même temps l’excitation gagner mon bas-ventre Je suis en train de changer. Ou plutôt en train de retrouver la femme qui a toute sa vie adoré faire l’amour. Antoine Elle s’est assise à côté de moi. Elle a sa robe de chambre qui découvre un peu ses jambes fermes. J’ai sélectionné un film où une jeune femme a rendez-vous avec son amoureux et où ce dernier a invité un ami à participer à la fête. La fille résiste un peu et finit par accepter de sucer l’ami. Michelle a de son propre chef mis la main dans mon caleçon et me branle doucement. Je tente une approche et glisse ma main droite sur une cuisse. Elle ne dit rien. Je remonte et arrive à une culotte. Toujours pas de remarque. Je glisse ma main sous l’élastique et découvre un mont de Vénus complètement épilé. Je tente un doigt entre ses lèvres et je vois qu’elle écarte un peu les cuisses pendant qu’elle me branle plus fort. Sur l’écran, la jeune femme est penchée en avant, la bite de son compagnon dans la chatte pendant qu’elle suce celle du pote. Michelle me branle de plus en plus fort, et comme la veille, je finis par jouir sur ses doigts délicats. Son sourire est plus franc qu’hier, mais sans un mot, elle se lève et s’en va dans sa chambre. Pour moi, il est l’heure d’aller travailler. Michelle Je n’ai pas envie d’aller trop vite, et pourtant. Je suis assise sur mon lit, la main gauche pleine du sperme de mon gendre. Du bout de langue, je goûte et trouve ...
    le goût « surprenament » exquis. Il vient de frapper à la porte, mais je ne réponds pas. Il n’insiste pas. Je continue à lécher ma main gluante. J’ai envie de plus, mais mes scrupules m’inondent. Antoine Caty vient de partir en me laissant dormir. Elle m’a déposé un bisou sur les lèvres et j’ai replongé dans le sommeil, sachant qu’il me reste une heure avant que le réveil ne sonne. Michelle Je m’approche à pas de velours de la chambre d’Antoine. J’entrouvre la porte. Il dort profondément. Je souris en m’approchant du lit. Mon mari adorait sa gâterie du matin et j’avais fini par y prendre du plaisir aussi. Je découvre les draps. Marc est sur le dos, une jambe repliée, la tête penchée côté fenêtre. Son sexe, même au repos, me semble impressionnant. Je me penche et donne un léger coup de langue sur le gland. Pas de réaction. Je m’enhardis et commence à le gober. Dans la pénombre de la pièce, je vois le regard d’Antoine et un sourire timide pointer sur son visage. Antoine Ma belle-mère est en train de me sucer. Je rêve ! Je prends sa tête et l’enfonce un peu plus profond sur ma bite qui commence à durcir. Elle a une manière très particulière de sucer, c’est lent, très lent et très profond, elle aspire très fort. Je suis entre la douleur et le plaisir extrême. J’ai envie de la toucher, et je ramène son corps sur le lit. Mes mains sont maintenant à hauteur de ses fesses, je remonte sa robe de chambre et parcours sa raie. Elle n’a pas de culotte et sa chatte est humide. Des doigts ...
«1...345...»