1. Ma tante est une lesbienne


    datte: 16/04/2018, Catégories: Lesbienne, Auteur: helene2012, Source: xHamster

    tout compris ! - On pourrait aller faire une promenade toutes les trois, a ajouté ma tante ? J’avais besoin de respirer et j’ai accepté et nous sommes parties toutes les trois. Ce que j’aimais, c’est que dans son quartier, il y avait un grand parc avec de grandes allées. Nous avons marché ensemble et je me suis retrouvée entre les deux femmes puis je me suis retrouvée isolée à leur droite. On marchait bras dessus, bras dessus puis, tout à coup, les deux amantes se sont arrêtées en plein milieu de l’allée et elles se sont roulé une pelle et j’ai eu l’impression qu’elles n’allaient plus jamais se décoller puis elles se sont décollées et nous avons repris notre promenade jusqu’à ce qu’on tourne dans une allée moins large et ma tante a fouillé dans son sac et elle en a sorti un appareil photo instantané dont je tairai la marque dont elle m’a expliqué le fonctionnement avant de me le fourrer dans les mains puis les deux femmes ont pris la pause et je les ai photographiées puis l’amie de ma tante a dit qu’elles pourraient montrer leurs seins et elles ont déboutonné le haut de leur robe jusqu’au nombril et elle l’ont baissée sur leurs hanches? J’avais maudit mes gros seins mais j’avais fini par m’y faire et même par les aimer au point de me regarder dans mon miroir tout en les caressant, les soulevant, les écrasant l’un contre l’autre. Les seins de l’amie de ma tante étaient beaucoup plus gros et ils descendaient comme s’ils n’allaient jamais s’arrêter de descendre puis ils ...
    rebiquaient et les mamelons se trouvaient placés sur le haut et ceux de ma tante, s’ils n’étaient pas du même genre, étaient très excitants. J’ai tiré plusieurs photos et les deux femmes se sont rhabillées pour qu’on puisse continuer la promenade. L’amie de ma tante a dit qu’il y a longtemps qu’elle avait envie de faire ces photos. Ma tante lui a répondu qu’il fallait que je sois là. - Ça non plus, tu ne le diras pas à ta mère, m’a-t-elle encore demandé ! J’ai juré. - Tu veux pas poser avec nous, m’a encore demandé son amie ? J’ai accepté et je leur ai montré mes seins et quand elles ont posé le bout de leurs doigts dessus, j’ai eu comme un frisson. Ma tante m’a demandé ce qu’il m’arrive. - Allez ! Dis-nous que tu aimes ça, m’a fait son amie ! Elle avait raison. - Une belle fille avec des seins magnifiques, m’a encore dit l’amie de ma tante ! Elle s’amusait à les écraser sur mon torse, comme elle se serait amusée avec un pain de gélatine et mes seins fuyaient sous la pression de ses mains. - Je sais pas, tu as quel âge, m’a demandé l’amie de ma tante ? Seize ? - Quinze, ai-je rectifié ! - Quinze ans et elle a déjà les seins d’une grand-mère, a ajouté l’amie de ma tante ! - Renfile ta robe, m’a fait ma tante ! Il y a quelqu’un qui vient vers nous ! J’ai renfilé les manches de ma robe car je n’ai pas eu le temps de renfiler les bonnets de mon soutien-gorge. Les promeneurs nous ont doublé sans ralentir leur marche. - Vous êtes folles, ai-je fait à ma tante et à son amie ! Elles se sont ...
«1...3456»