1. Le tour du monde en 80 sex jours - L'afrique


    datte: 16/04/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Trixie,

    Le paysage désertique qui défilait sous le ventre de l'appareil était d'une monotonie désespérante, lors d'un premier arrêt, ils avaient refait le plein de carburant. Fred avait pris le manche. « Nous venons d'entrer au Tchad, nous allons bientôt nous arrêter à notre base. Tu y passeras la nuit. Nous, on a un petit boulot a accomplir et nous repartirons demain matin. Simon, veillera sur toi et sur notre cargaison. C'est un métis, il est un peu balourd, baragouine un peu de Français, nous lui avons sauvé la vie et il nous est dévoué corps et âme. Juste un petit truc... Il n'a jamais vu de femme blanche, surtout blonde et aussi bien roulée que toi... Alors un conseil, tu ne l'excites pas... » Un quart d'heure plus tard, nous étions en approche d'une clairière assez importante, ou au centre trônait un bungalow assez conséquent. Deux 4X4 étaient garés d'un côté. Maintenant, une végétation luxuriante s'étendait à perte de vue. Aussitôt que Fred eut posé l'appareil, et coupé le moteur, un homme s'approcha... Il devait mesurer largement plus de deux mètres, c'était effectivement un métis aux cheveux noirs crépus, il était vêtu d'une djellaba blanche. « Salut, Simon..., dit Fred, nous avons une invitée, elle s'appelle Trixie... Elle va passer la nuit ici, nous nous sommes obligés de partir... Dans l'hélico, nous avons des objets assez précieux... Il va falloir que ta surveillance redouble d'attention... Nous serons revenus demain à l'aube. - Allez viens Trixie, je vais te montrer ...
    ta chambre, et Simon nous a sûrement préparé à manger » Fred me fit faire le tour de la maison, et après avoir dîné, les deux mercenaires vérifièrent leurs armes, sautèrent dans un 4x4 et s'enfoncèrent dans la nuit Je décidais de prendre une douche, j'en avais bien besoin... Le jet tiède me fit du bien, je m'étirais langoureusement. Je me savonnais le corps massant mes seins, je fis consciencieusement ma toilette intime, écartant bien mes lèvres, enfilant mes doigts au plus profond de ma vulve pour bien me nettoyer du sperme de Amar et de Amhed... Il me sembla entendre un léger bruit derrière la porte, qui comportait quelques fentes, je prêtais l'oreille... rien sûrement une bestiole... Je finis la douche, par un jet d'eau froide, cela me fit frissonner et fit durcir mes aréoles et pointer mes tétons, par jeu, je les fis rouler entre mes doigts. Puis toujours nue, je pris la décision de laver ma robe, qui sentait la sueur, il y avait une brise assez forte qui la sécherait d'ici demain matin. J'ouvris la fenêtre en grand et la mis à sécher. Ma petite lessive terminée, je réalisais qu'il fallait que je regagne ma chambre... Les paroles de Samy me revinrent à l'esprit... Ne pas exciter le géant. Il ne m'avait d'ailleurs pas lâché des yeux depuis notre arrivée, et on voyait sur son visage que ma présence le perturbait quelque peu. Bon, j'enroulais une grande serviette autour de ma poitrine, elle descendait presque à mes genoux, je la croisais le plus possible, et rentrait le coin ...
«1234...11»