1. Le tour du monde en 80 sex jours - L'afrique


    datte: 16/04/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Trixie, Source: Hds

    comme dans un rêve, je vis son énorme gland noir venir buter à l'entrée de mon vagin et la tête commencer à écarter mes lèvres. Puis au bout de ce qui me sembla une éternité, de ses mains puissantes, il écartela mes cuisses, comme dans un rêve, je vis son énorme gland noir venir buter à l'entrée de mon vagin et la tête commencer à écarter mes lèvres. « Noooooooonnnnn, hurlais-je... Tu es trop gros.... nonnnnnn.... tu vas me déchirer... » J'essayais de le repousser sans aucun effet. Il s'était arrêté. « Trixie... pas crier... Simon pas faire mal.... Simon pousser doucement... Simon doit gicler dedans... - Nooooonnnnn.... s'il te plaît...noooonnn » Je ne pouvais pas bouger, il me tenait fermement, mais sans aucune méchanceté, plaquée sur le lit. Il reprit sa poussée, son énorme braquemart, écarta encore un peu mes grandes lèvres. « Nooonnn, Haaaaahhh....pas ça Sinon arrête... pitié... - Chuuttt, Simon rentre...doucement... » Je capitulais, car effectivement malgré son énorme corps et la taille démesurée de sa bite, le géant s'enfonçait en moi avec une extrême délicatesse. Ma chatte bien lubrifiée, facilitait l'intrusion du sexe titanesque, avec lenteur, il enfonçait centimètre après centimètre. La légère douleur s’estompait remplacée peu à peu par un sorte de plaisir brûlant, mon ventre s'embrasait. Je m'ouvrais entièrement à cette pénétration prodigieuse, décontractais mes muscles vaginaux, mon bassin se souleva malgré moi, pour engloutir plus profondément cet énorme ...
    morceau de chair dur comme du bois. Les deux tiers du phallus étaient entrés, il commença à s'activer, me procurant des sensations que je n'avais encore jamais connues, j'en avais la respiration coupée, je hurlais de jouissance, lui griffais le dos. Malgré son énorme masse pesant sur moi, je me cambrais et m'écroulais sous la poussée... « Oui... Trixie aime... Simon content.... » Sa bouche englobait mes aréoles, ses dents tiraillaient mes tétons, sa langue s'insinuait dans ma bouche, il en bavait de plaisir... Ma chatte était en feu, mes sens chaviraient, ma raison oscillait... j'avais perdu le notion du temps, j'avais du avoir au moins deux orgasmes. « Simon, va enfoncer encore... plus... Simon va gicler.... Ouuuiiiiii... ooouuuiiii... Simon gicle encore... encore.... boonnnn, boonnnn.... - Ouuuiii, Aaaaahhhh... c'est bon, vide toi dans ma chatte bien au fond, je sens ton sperme me remplir... putain c'est délicieux... reste encore bien au fond... » Il ne se retira pas tant que sa queue ait perdu sa rigidité, sa bouche parcourait mes seins, avec tendresse. Il roula sur le dos, je me penchais sur lui et léchais à petits coups de langue le sperme et le foutre qui poissaient l'objet de mon immense plaisir. « Toi rester encore... avec Simon ? » Je ne répondis pas, il verrait bien assez tôt que ce ne serait pas le cas. Mais peut-être que... d'ici le retour de Fred et Samy... on pourrait remettre ça ! Les deux aventuriers arrivèrent comme il l'avaient dit à l'aube. Ils se reposèrent ...
«1234...11»