1. Comment j'ai fêté mon bac


    datte: 16/04/2018, Catégories: Hardcore, Auteur: michelemimi, Source: xHamster

    Aujourd’hui, c’est le grand jour, ce sont les résultats du bac. Dans quelques instants, ils vont apparaître sur l’écran de mon portable, mais je ne me fais aucun souci. Comme je le pressentais, me voici bachelière, avec la mention très bien. Ma meilleure copine, Marion a obtenu la mention bien. A propos, je me présente : Je suis Michèle. Aujourd'hui, j’ai 47 ans. Je suis une jolie femme, cheveux mi-longs chatin, des yeux noisettes, une poitrine ronde de 110 D. Je mesure 1,70 m. Ma petite fierté, des fesses bien fermes qui font se retourner pas mal d’hommes, Les jeunes, mais aussi les plus âgés. J’ai deux filles, un frère, de douze ans mon ainé et une sœur de deux ans ma cadette. Tout baigne, comme on dit. Mais, à l'époque, un problème, me taraude l’esprit. Je sors depuis quelques semaines avec Alain et j'ai envie qu'il me saute. Ce soir, pour fêter le bac, nous faisons la teuf entre copains et copines. L’alcool aidant, j’ai envie de m’offrir à lui. Très excitée, je l’entraine vers une chambre où nous nous isolons de la fête. La musique dans la chambre est légèrement étouffée et nous n’entendons que les rythmes saccadés des basses. Alain me poussant vers le lit, retrousse ma robe, m’arrache presque mon string déjà trempé de mouille et commence un cunni très chaud. Je suis un peu saoule et le rythme de la musique me fait perdre la tête. Il me dévore littéralement la chatte. Sa bouche collée à mon clito le suce comme un petit sexe. C’est le cunni le plus chaud que l’on ...
    m’ait fait et, pendant que sa langue m’arrache des cris de chatte en chaleur ses mains caressent mes fesses et ses doigts coquins frôlent mon petit trou du cul, pour augmenter mon ardeur. Sans me prévenir, il glisse un doigt dans mon anus, et je le l’implore de continuer mais en douceur. «Ahhhhhhhhhhhhh quel plaisir, mmmmmmmmmmmmmmmmm» Ma mouille dégouline sur ses lèvres. Il sait y faire le salop et ce cunni me rend folle. Je voudrais que ce moment s’éternise et faire l’amour toute la nuit et garder sa tête entre mes jambes. Complètement hors de moi, j’imagine sa bite palpitante me pénétrer à fond et cela me fait mouiller davantage. Je n’ose pas lui demander de me baiser car je veux continuer à profiter de cette extraordinaire caresse buccale. Tout à coup, il se met debout et me retourne en me lançant : « A quatre pattes salope. » Je prends ces mots comme une claque mais y trouve un certain charme dans ce moment d’excitation. Il écarte mes jambes et je m’attends à ce qu’il me pénètre en levrette. Mais il écarte les lèvres de ma chatte avec ses mains et continue à me lécher, par derrière. Ses coups de langue, très appuyés, me font tordre de plaisir. Je ferme les yeux pour me concentrer sur ses sensations très jouissives qu’il me procure. Je le supplie de me pénétrer dans cette position mais il ne semble pas m’entendre et continue avec bouffer la chatte en m’enfonçant son pouce dans le cul. Mes seins ont durci et mes tétons pointent. Avant de jouir, des frissons très puissants ...
«123»