1. Ma femme offerte à des inconnus


    datte: 16/04/2018, Catégories: fhhh, fépilée, parking, boitenuit, voiture, collection, fmast, hmast, intermast, facial, Oral, nopéné, uro, fhhh, boitenuit, Auteur: Lithium, Source: Revebebe

    Je pense qu’il faut que nous vous racontions ce qui nous est arrivé récemment. Nous avons toujours eu, ma belle et moi, le fantasme de la pluralité masculine ; elle adore être dominée et moi, de l’imaginer au contact avec d’autres hommes m’a toujours beaucoup excité. Bien souvent quand nous sommes de sortie, nous jouons : elle allume les mecs et moi je la regarde en souriant, toujours amusé de constater le pouvoir qu’elle a sur les hommes. Le week-end dernier, nous sommes allés en boite avec des potes voir un DJ qu’on adore. La soirée se passait tranquille, super ambiance, alcool, pétards etc. Nous étions bien éméchés tous les deux ! Ma belle portait une robe moulante blanche très courte au travers de laquelle on devinait son string. De retour des toilettes à un moment dans la soirée, elle passe sans s’arrêter et me colle juste dans la main son string ! Elle continue son chemin et se poste à quelques mètres devant moi en me lançant un regard aguicheur. Je ris et lève mon verre en la regardant de loin, restant accolé au bar ; on devinait alors aisément qu’elle ne portait plus de dessous. Quelques instants plus tard, une bande de trois mecs se postent derrière elle, écoutant la musique ; en les observant, je remarque au bout de quelques instants que l’un fait un signe à son pote en désignant le cul bien rond de ma chérie qui se trémousse juste devant lui ; ils se tapent dans la main en se marrant et le deuxième commence à se rapprocher doucement du dos de ma danseuse ...
    première classe, jusqu’à l’effleurer. Elle, bien sûr, capte de suite le petit jeu et se retourne en me jetant un bref coup d’œil ; ce genre de choses étant usuelles en boite, elle continue de danser en le chauffant un peu. Le mec s’enhardit et, à ma grande surprise, pose la main sur ses fesses ; je me doutais un peu de sa réaction : elle se retourne, le scrute d’un air hautain et ne relève pas, d’ailleurs moi non plus ; les femmes savent très bien se dépêtrer de ce genre de situation sans aide si elles en ont envie. Seulement, le mec a dû prendre ça pour une invitation et la saisit maintenant par la taille, collé contre elle. Je suis alors partagé entre l’envie de lui ôter la vie et, tout de même, de laisser faire ; j’opte pour la deuxième solution, la vodka m’enhardissant quelque peu. Elle continuait périodiquement à se mettre de côté afin de me voir et de vérifier si son petit manège me plaisait. Après quelques minutes de danse, je remarque que ses deux potes se sont déplacés et sont maintenant de chaque côté ; je me doutais de ce qui allait se passer, mais je laissais faire commençant à fantasmer sur la situation. Les deux se rapprochent encore et commencent à la toucher aussi : le ventre, puis les fesses, s’assurant du bout des doigts quelle ne porte rien dessous. Voir mon amoureuse se faire ainsi peloter comme une vulgaire salope ne me rendait bizarrement même pas jaloux ; la connaissant je savais que cela devait commencer à l’exciter aussi, sachant que mon regard était ...
«1234...»