1. Le type du bus


    datte: 16/04/2018, Catégories: Hardcore, Tabou, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: leoparis12,

    Je vais finalement le lui dire. Après tout il me demande depuis longtemps de faire l'amour avec un autre. De sa part c'est me donner une preuve de son amour en me laissant prendre du plaisir avec une autre personne que lui. J'ai trouvé dans les transports en commun un mi-dieu, un homme mignon, beau, sympa et à mon sens sexy. Je voyais sa bite pendant qu'il me regardait : elle grossissait. C'est à cet instant que j'ai eu envie de lui. J'ai fait ce qu'il fallait pour ça. Je le regardais dans les yeux, je mouillais ma bouche, je me touchais la poitrine. Il bandait encore plus.Juste avant d'arriver à ma destination, je me suis approchée de lui, j'ai posé ma main sur sa queue que j'ai massé. Ce n'était pas du vent, il bandait bien. Je suis sortie, pas vite, j'attendais que lui aussi sorte. Il est venu, me suivait comme un toutou. Je me suis dit que j'allais le faire marcher comme je voulais. Je suis une quadragénaire bien conservée, chaude, expérimentée, toujours prête à me faire baiser par un homme ou une femme. Oui je suis bisexuelle pour le grand plaisir de mon mari. Je me laisse suivre, pas longtemps juste pour constater que j'exerce une attirance sur ce mâle. Je connais un hôtel de passe pas loin, où j'ai mes habitudes. Il m'y suit. C'est même lui qui loue la chambre. Il m'embrasse plutôt bien pour ce premier baiser sur la bouche. Sa langue se débrouille fort bien dans ma bouche. J’espère que la suite sera du même poids. Je le laisse me déshabiller, c'est normal pour une ...
    première fois. Je ne fais que le nécessaire. Je défais son premier bouton de braguette, le reste il peut le faire. Je le regarde se mettre nu en commençant par la chemise, son pantalon suit. Il reste en mini string : avec son sexe en érection à peine caché par le tissu. J'ai envie de lui voir sa queue en l'air ; Enfin il est nu. Quel spectacle, mesdames, que cette bite droite, montant à peine vers le haut, grosse à souhait, pleine de veines apparentes. Je sens que ma bouche va se régaler de la prendre sur la langue. Je reste debout presque contre lui. Il me prend dans ses bras, me serre. Enfin je sens sa queue contre mon ventre. Ses mains caressent les fesses. Il va déjà vouloir me rendre par derrière ? Je me baisse pour lui embrasser la queue : d'abord elle sent l'homme et le sperme (il a du se masturber il y a peu de temps), ensuite elle est douce. Ses couilles me plaisent , elle me semble bien pleines. Je prend un instant le gland dans le bouche. Il s'imaginait que j'allais les sucer, comme ça ? Pas question encore, je verrais plus tard pour le faire rebander. Je me laisse aller sur le lit, pas défait, je l'entraîne vers moi. J'entoure ses jambes par les miennes. Il est mon otage. Je l'exécuterai quand il me la mettra. Il a la politesse me caresser la chatte, plutôt bien en me caressant le clitoris. Je me laisse faire, prenant du plaisir. Il prolonge quand je suis sur le point d'un orgasme imminent. Je pars dans un plaisir rare. C'est pile au moment où je jouis qu'il entre ...
«12»