1. Petits plaisirs accordés à Bébert


    datte: 02/11/2016, Catégories: f, fh, hplusag, hsoumis, fdomine, revede, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, entreseins, fgode, nopéné, Auteur: Mariechriss, Source: Revebebe

    En rentrant chez Bébert elle rencontre à nouveau Kamel qui lui fait un grand sourire. Ses yeux brillent de plaisir. Marie-Claude est un peu intriguée. — Qu’as-tu fais cette après-midi ?— Ce que vous m’avez dit madame, je me suis branlé chez le vieux, dans son jardin. Deux fois j’ai pu, vous m’excitez tellement.— C’est donc ça ton sourire, bravo encore deux fois d’ici ce soir et ce sera bien. Tu en seras à 5 fois par jour c’est un bon rythme, ok ?— Euh oui madame, je ferai ce que vous me dites. Marie-Claude repart en sifflotant, ce Kamel est un bon étalon, la semaine prochaine on va s’amuser tous les deux. Elle rentre chez Bébert pour préparer la soirée avec son esclave ! La maison sent bon, Bébert a fait du bon travail, tout est rangé, nickel. Marie-Claude est contente et se dit qu’elle va développer cette qualité pour en faire un véritable homme d’intérieur. Comme cela, elle aura tout le temps de s’occuper d’elle. Un vrai plan bonheur, là. Elle monte dans sa chambre et ne peut retenir un petit cri de surprise. Bébert a vraiment fait les choses bien et, outre le lit fait, ses habits repassés et rangés, un petit bouquet de fleurs trône sur sa table de nuit. Décidément, il aura droit à une petite récompense ce soir. Pas de fouet, hihi ! —Bon, c’est pas le tout, se dit-elle,mais si je me préparais à recevoir dignement mon esclave, mon homme de ménage. Elle se déshabille et se regarde longuement dans la glace. Elle passe ses mains sur son corps en s’arrêtant longuement sur ses ... seins et elle commence à haleter doucement. Sa chatte se mouille et elle a une envie folle d’une queue.Putain, même Christian je me ferais, même après tout ce qu’il m’a fait. Bientôt un mois que personne ne m’a défoncé la chatte, vite il faut que je trouve un gode. Elle redescend en catastrophe et se dirige toute excitée vers la cuisine. Elle fouille les tiroirs et tombe en arrêt devant un pilon en bois d’olivier. La taille est un peut grosse mais quand il y a urgence Elle remonte dans sa chambre et, dans la course, ses seins se balancent, ce qui a le don de l’exciter aussi. Elle se jette à plat ventre sur le lit et glisse le gode entre ses cuisses. Le contact du bois lisse, dur et froid lui crée une onde de plaisir qui la traverse du bas-ventre au cerveau en un éclair fulgurant. Ahh que c’est bon, vite je me l’enfonce, je m’empale dessus. Merde, c’est gros ce machin. Ahh oui ouiii, ça y es je l’ai, il me prend le salop, oui baise-moi, défonce-moi, ouii ouiii vas y Kamel, vas-y Christian, non pas toi, mais plutôt Bébert, ouiii. La danse continue et Marie-Claude se branle de plus belle. Son vagin s’est parfaitement adapté à l’objet et maintenant elle le fait aller et venir à son rythme, faisant monter son plaisir lentement en s’arrêtant quand il y en a trop, en accélérant quand elle le sent baisser. Son corps vibre de partout. La jouissance monte, monte dans son bas-ventre, la boule lumineuse va exploser, elle grandit et le gode continue son va-et-vient. Oui que c’est bon, ...
«1234»