1. Solène violée par tros loubards


    datte: 20/04/2018, Catégories: Anal, Transexuels, Auteur: solenetv,

    Solène violée par trois loubards Ce soir là, je me rendais dans une boîte située pas très loin de chez moi. J’avais décidée d’y aller à pied. Mes hauts talons claquaient sur le bitume, et sous ma jupe je sentais la fraîcheur du soir.Sensation très agréable, avec en plus le frottement de mes jambes gainées de soie. Je m’excitais toute seule, sans regarder autour de moi, quand tout à coup un homme se dressa devant moi. Une petite gueule de loubard, avec des yeux vicieux me fixait. Un peu affolée, je voulus m’enfuir, mais aussitôt je fus saisie par deux autres hommes. - Où veux-tu aller ma jolie ? On te fait peur ? Paniquée je ne disais rien. - Tu sais que ce n’est pas très prudent de se promener toute seule le soir. Surtout quand on est un si joli petit lot. - Nous allons t’emmener faire un petit tour. - Ne me faites pas de mal, je ferai ce que vous voudrez. - Bien ma choute ! t’es raisonnable, allez les gars embarquez là dans la voiture. Une portière s’ouvrit, puis je fus poussée à l’intérieur d'un véhicule. Une fois assise, un des hommes me mit un bandeau sur les yeux. J’étais assise au milieu, et je sentais les mains de mes ravisseurs caresser mon corps. Malgré ma peur je les laissais faire, après tout il valait mieux ne pas rés****r, plutôt que de me faire tabasser. Une main avait ouvert mon manteau, puis s’était emparée de mes seins. - Putain ! chef, elle a de super nibards ! - Vas-y, ouvre lui sa robe qu’on les voit bien - C’est pas du toc. Deux paires de mains me ...
    caressaient, pinçant mes tétons, étirant les pointes, jusqu'à la douleur, puis une bouche se mit à me lécher. Le mâle suçait mes bouts délicieusement. Pour un loubard, il avait des manières raffinées. Tandis que mes seins se faisaient peloter et sucer, une autre main s’infiltrait sous ma jupe, arrivée à la lisière des bas, elle caressa ma peau nue. Je frémissais de plaisir, mélangé à la crainte de leur réaction, quand ils allaient découvrir mon sexe d’homme. Ce qui devait arriver arriva, la main se posa sur ma culotte, je sentis des doigts me palper, puis d’un seul coup l’homme hurla. - Vous n’allez pas me croire les copains, c’est un travelo ! - Les deux autres éclatèrent de rire. - Arrête tes conneries Max, avec un châssis pareil ça ne peut pas être un mec. - Eh ben regardez bande de tarés, c’est quoi ça ? dit-il en soulevant ma robe. - Non de dieu ! T’as raison. -Pour moi ça ne pose pas de problèmes, s’il veut jouer à la gonzesse, on va s’en servir comme d’une gonzesse. En plus il parait qu’il n’y a pas meilleure suceuse qu’une trave. S’exclama mon voisin de droite.Joignant le geste à la parole, il crocha sa main dans mes cheveux et amena ma tête au niveau de son sexe. Il était déjà complètement sorti de sa braguette et bandait à mort. Je décidai de leur montrer mes talents de pipeuse, prête à tout pour ne pas subir de sévices. - Ouvre ta bouche pouffiasse, que j’y mette ma grosse bite. A peine l’avais-je ouverte, que le mâle y fourra son sexe. L’odeur était un peu forte, mais ...
«1234»