1. Skype


    datte: 20/04/2018, Catégories: Lesbienne, Partouze, Auteur: helene2012,

    Je m’étais dépêchée de rentrer car je ne voulais pas louper Sonya la petite russe avec qui je conversait sur Skype en anglais mais je vais traduire pour vous. J’ai rallumé mon ordinateur. Elle était là en train de converser avec une autre fille et je les ai observées faire puis je me suis annoncée. - Je me dépêche, chérie, lui ai-je dit ! J’ai trop envie ! Je venais de me déshabiller entièrement et j’ai attrapé mon gode avant de poser le pied sur la chaise et je l’ai enfoncé dans mon vagin. Un jour qu’on avait beaucoup discuté elle m’avait dit que je devrais faire du porno et arrêter d’aller travailler dans cette usine. Je n’avais jamais vu des seins aussi gros sur une fille aussi mince. Elle s’amusait à en téter les mamelons et, en retour, je m’étais masturbée devant elle. Elle m’avait assuré que sa poitrine était naturelle et je l’avais crue. - Tu veux bien que Gnanda reste avec nous, m’a demandé Sonya ? Elle est de Côte-d’Ivoire en Afrique ! C’était la première fois qu’elle me demandait ça et nous avons fait la conversation à trois. J’ai posé quelques questions à Gnanda et j’ai su alors qu’elle avait été mariée sans qu’on ne lui ai donné le choix et que son mari était aussi vieux que son grand-père. - Alors, comment fais-tu pour avoir accès à un ordinateur, lui ai-je encore demandé ? Elle nous a expliquées que son mari a plusieurs autres femmes et qu’il ne peut pas être tout le temps chez elle. A côté des seins de Gnanda, Sonya n’avait pas de poitrine. C’était fantastique ...
    mais quand Gnanda s’est reculée sur sa chaise, nous avons pu voir qu’elle est enceinte et prête à accoucher. Sonya lui a demandé si c’est un garçon ou une fille mais Gnanda n’en savait rien parce que quand on redoute d’avoir une fille, on ne veut pas savoir à l’avance. Je réalisais que c’était une superbe fille. Elle a empoigné un godemiché en ivoire avec un gland énorme et elle se l’est enfoncé dans le vagin avant de se l’enfoncer dans l’anus. Je lui ai parlé de mon métier. Sonya de l’homme riche qui l’entretient. Quand à Gnanda, d’après ce qu’elle nous a dit, il est clair que dans la journée, elle travaillait comme putain. J’étais en train de les écouter quand j’ai joui. Sur l’écran de contrôle, je pouvais parfois voir mon visage mais je voyais surtout mes fesses et mon godemiché qui allait dedans. Nous avons continué à converser pendant des mois. Gnanda avait accouché d’une fille et elle était à nouveau enceinte. Sonya nous avait raconté qu’elle avait supplié son amant de l’engrosser mais qu’il ne voulait pas. Quant à moi, j’ai rencontré quelqu’un qui me baise chaque fois qu’il en avait envie même s’il est marié puis un jour, il m’a fait rencontrer sa femme et il m’a fait baiser avec elle et j’y ai pris goût. Quand je lui ai raconté ça, Sonya s’est mise à rire. Gnanda n’allait pas tarder à arrêter Skype. J’ai dit à la russe qu’on devrait se rencontrer. On s’est mises d’accord pour qu’elle vienne à Paris mais elle n’était pas seule. Il y avait son ami et sans le savoir, je ...
«12»