1. le psy


    datte: 21/04/2018, Catégories: Anal, BDSM / Fétichisme, Transexuels, Auteur: Prescillia, Source: xHamster

    Je venais d’avoir 18 ans, J’habitais chez mes parents à Paris, faute de moyen financier et sans emploi, je n’avais pas encore de chez moi… En changeant régulièrement de psy, mes parents, désespérés de ma traversion , n’avaient toujours pas trouver le bon, pour me remettre dans le droit chemin de ma tête et de mon corps de garçon … Puis un jour, lors d’un premier Rendez Vous avec le N ième psy !!!, mes parents m’accompagnèrent pour lui expliquer le pourquoi de notre venu. C’était un psy d’une cinquantaine d’années assez bien foutu pour son âge, mais très démodé avec ses grosses lunettes. Mes parents s entendir avec lui. Et quelques jours plus tard, je commençai une nouvelle thérapie avec lui… Pour le 1er rendez-vous, je me suis habillée d’une façon convenable (aux yeux de mes parents) ,vestimentairement en « garçon ». Sauf ma coupe de cheveux, qui à l’époque de la « New Wave » était style « 3ème sexe » du groupe « Indochine » : long devant, court et dégradé derrière et pour finir une grande mèche décolorée blonde devant. Tout en discutant avec lui, je sentais « quelque chose » qui m’accrochai… Je ne sais pas, l’envie d’essayer autre chose… A la fin de la séance, il me donna la date du prochain rendez-vous : dans une semaine . En rentrant à l’appartement de mes parents, je m’échafaudais des plants et des scénarios dans ma tête…je sentais que je pouvais faire quelque chose avec lui. Ce serait ma première relation homo en travestie… Avec un homme plus âgé que moi, quelle ...
    expérience !!! Toute la semaine, j’ai eu du mal à trouver mon sommeil … Puis, j’eu le déclic ! En l’absence de mes parents, le matin avant mon rendez-vous de l’après-midi, J’ai été fouillée dans les placards et tiroirs de ma mère à la recherche de vêtements féminins. J’ai trouvée ce que je voulais, je les ai posée au fur et à mesure sur le lit de mes parents ; une guêpière en tulle noire avec son string assorti, des bas nylons à couture noir, qu’ elle gardait pour les grandes occasions… ses escarpins à brides à talons fin et noir qu’ elle mettait pour sortir dans les réceptions et soirées… Et une robe noire en satin droite simple, mais dont les bretelles finissaient par des nœuds… J eu l’idée de cette robe, car en tirant sur les extrémités des liens qui composent les nœuds sur les épaules, la robe en satin glisse sur la guêpière et fini par terre aux pieds … (je me suis entrainée plusieurs fois devant la glace de leur chambre pour que mon petit stratagème fonctionne bien…) Super ! Quelques bijoux bien clinquant, du parfum piquée à ma mère et pour finir un maquillage à la « pute » et se sera parfait … Je suis arrivée à mon rendez-vous en « femelle à baiser », ce fut un véritable « choc » quand -il ouvrit la porte de son cabinet… Sur le coup il ne m’a pas reconnu, en me disant « Madame, vous vous êtes trompée d’adresse… » C’est quand je lui ai parlée, il a reconnu ma voie, il a fait un bond en arrière, surpris ; « c’est vous… ? » « Que vous est-il arrivez ???C’est troublant et choquant ...
«1234»