1. Shopping entre filles


    datte: 23/04/2018, Catégories: ff, ffh, fbi, Collègues / Travail, magasin, essayage, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, hmast, Oral, pénétratio, jouet, init, initff, hff, Auteur: leszamours,

    Il était une fois une petite souris très coquine qui adorait se rincer les mirettes en matant les aventures coquines des habitants de la maison où elle avait élu domicile. Voici une de ces aventures Un matin en semaine, quelques jours avant les fêtes de fin d’année, je vis Marianne sortir en vitesse de la salle de bains. Elle était nue, les cheveux enveloppés dans une serviette blanche et se dépêchait car elle était légèrement en retard. Ah oui, je ne vous ai pas dit mais Marianne avait décide de s’offrir une journée shopping avec Carole dans un de ces temples de la consommation qui organisait sa semaine promotionnelle. Carole ? Eh bien, Marianne avait fait sa connaissance quelques mois auparavant alors qu’elles travaillaient toutes deux en CDD dans la même société. Et malgré leur différence d’âge, une dizaine d’années, elles avaient sympathisé et se retrouvaient régulièrement. Et donc ce jour-là les deux amies avaient décidé de s’offrir une journée shopping entre filles. Marianne enfila rapidement une robe chasuble noire et un tee-shirt manches longues blanc sur un ensemble de lingerie en dentelle noire et une paire de Dim-Up. Heureusement, elle avait réfléchi à sa tenue la veille ! Elle attrapa au vol son manteau et son sac à main, dans lequel je m’étais déjà glissée et nous voilà parties en direction de la gare. En effet, le centre commercial où les deux amies avaient projeté de se rendre était bien desservi par les transports en commun, leur évitant ainsi les nombreux ...
    aléas de la circulation de l’agglomération parisienne. Marianne et Carole s’étaient donné rendez-vous sur le quai pour le train de 9 heures. Carole était déjà là depuis quelques minutes, faisant les cents pas sur le quai lorsque Marianne déboula de l’escalier mécanique. Sur les écrans d’informations, leur train était déjà annoncé à l’approche. — Ah, je commençais à m’inquiéter ! J’allais t’appeler, s’exclama Carole. Je me demandais si je devais t’attendre ou y aller toute seule Les deux amies se firent la bise. — Oui, excuse-moi, j’aurais dû t’appeler. J’ai été un peu retenue en déposant les enfants à l’école Leur conversation fut interrompue par le bruit du train qui entrait en gare. Marianne et Carole attendirent que la rame se soit immobilisée et que le flot des voyageurs descendant se soit dissipé avant de monter à bord de la rame. L’heure de pointe était passée et les deux amies trouvèrent facilement un carré de quatre places libres. Carole commença à déboutonner son manteau avant de s’asseoir. Marianne l’imita. Ah, un peu de calme ! Le voyage au fond du sac de Marianne avait été un peu agité. Je vais aller me dégourdir la patte dans la voiture. — Alors, prête à t’attirer les foudres de ton banquier ? demanda Carole.— Prête, mais j’ai quand même une petite idée de mon budget limite. Carole ouvrit son manteau et Marianne l’imita. Elles avaient une vingtaine de minutes de trajet et le train était climatisé. Marianne découvrit alors la tenue de son amie. Carole portait un pull ...
«1234...17»