1. Nouvelle rencontre avec Damien


    datte: 24/04/2018, Catégories: fhh, couple, couplus, extracon, cocus, Collègues / Travail, caférestau, amour, cérébral, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, Oral, Oral, confession, couple+h, Auteur: 1bichon, Source: Revebebe

    Résumé de l’épisode précédent : L’envie de voir ma puce se donner à son collègue m’a conduit à l’exhiber progressivement en nous la partageant durant plusieurs slows, avant de donner l’occasion à Damien de se coller à elle et se joindre à nous pour la nuit. Lorsqu’un soir, deux semaines après ma rencontre avec Damien, j’ai évoqué sa présence en faisant l’amour avec Véro, celle-ci me dit qu’elle me voyait venir. Cette phrase m’incita à lui remémorer notre soirée, et rien qu’en la revivant ensemble oralement, cela nous fit jouir tous les deux, deux fois en restant dans la position du missionnaire. Devant un tel enchantement, le lendemain, je me permis d’appeler Damien sur le numéro de portable qu’il m’avait laissé en douce pour lui suggérer de nous voir le week-end suivant. Il acquiesça et me proposa de venir dîner chez lui mais, pour ne pas risquer de tout compromette en précipitant les choses, je lui ai rétorqué que je préférerais un lieu neutre d’abord. Il le comprit puisqu’il me proposa une crêperie proche de chez lui, en précisant pour la forme : « En compagnie de Véronique, bien entendu ! ». Je lui ai bien entendu demandé de garder le secret au cas où ils se croiseraient au travail et l’ai informé que je ferai de mon mieux pour que ma puce lui cède de nouveau. Voyant tout le bénéfice qu’il pouvait tirer de la situation, il s’empressa d’accepter ma proposition, me parla du plaisir qu’il avait eu à baiser ma moitié en ma compagnie et de son corps qu’il rêvait de dénuder ...
    à nouveau avant de la faire jouir en ma compagnie. Cette évocation m’amena à lui dire que j’en bandais déjà, ce qui était faux. J’espérais qu’elle serait partante pour renouveler une telle expérience, même si je savais qu’avec un peu de persuasion, vu qu’elle m’était je reconnais un peu soumise, cela ne devrait pas trop poser de problèmes. Les deux jours précédant notre rendez-vous, je fus tout excité. Je me gardai bien de le montrer à mon amour pour ne pas risquer de vendre la mèche et je ne lui fis pas l’amour pour la laisser en manque Le jour J, je l’ai informée que j’avais eu vent d’une nouvelle crêperie à dix kilomètres de chez nous, qui apparemment méritait le détour avant de lui proposer de la tester. Gourmande de spécialités bretonnes, elle accepta mon invitation sans poser de question. Nous étions en été, il faisait bon ; ma puce était en jupe et chemisier clairs depuis le matin. Je me réjouissais d’une telle tenue. Nous prîmes la route, et intérieurement je me dis que si elle reconnaissait le chemin, c’est qu’elle s’était déjà rendue dans mon dos chez Damien. Son mutisme me rassura et nous nous garâmes à deux rues sans qu’elle n’évoque son amant d’une nuit. Arrivés au coin de la rue, elle comprit que j’avais comploté dans son dos en voyant ce dernier devant la porte du restaurant. Elle me regarda et voyant Damien venir vers nous en me tendant la main, et n’eut d’autre choix que de lui faire la bise en disant : — Je comprends mieux qui t’a parlé de cette crêperie, ...
«1234...9»