1. La Dépravation Chap5


    datte: 24/04/2018, Catégories: Anal, Partouze, Transexuels, Auteur: smarthan, Source: xHamster

    Il me fallut quelques jours pour me remettre de cette fabuleuse orgie. Philippe nous fit découvrir une nouvelle partie de son manoir qui était un véritable paradis. Il y avait un sauna et un spa, le rêve pour se remettre de toutes ces émotions ! Pendant, près d’une semaine, nous restâmes ainsi chez lui à nous prélasser et à nous reposer, bien sûr, nous restions les esclaves de Philippe et Sébastien et devions toujours faire en sorte de les satisfaire. Puis à la fin de la semaine, je fis la remarque à Philippe que l’anniversaire de ma femme approchait et qu’une sortie au resto serait sympa. Très vite, la réservation fût faite et pendant une journée entière ma femme et moi nous fîmes une beauté. Sébastien avait fait venir une esthéticienne à domicile ainsi qu’une masseuse. Celles-ci furent surprises de me voir, le sexe en cage, traité comme une fille, mais ne dirent mot. Pour cette soirée spéciale, j’avais mis une robe noire dos nu, fendue sur le côté ce qui laissé entrevoir mes bas. J’avais mis de beaux bijoux et avais optée pour un maquillage classe et un beau rouge à lèvre. Fanny quant à elle, espérait remporter la vedette et c’était légitime ! Elle avait donc enfilé une ultra minijupe en latex blanc avec un haut en voile transparent, perchée sur des talons aiguilles de 12cm, le doute n’était pas permis. Elle en voulait pour son compte ! Une limousine vint nous chercher en début de soirée et le chauffeur pu mater à loisir Sébastien qui doigta ma femme tout le long du ...
    trajet. Dans mon coin, je restais sage, caressant la verge de mon amant. Le restaurant était un restaurant libertain, pourtant, nous ne fîmes rien d’autres que diner. A nos mines interloquées, les 2 amis rigolaient bien ! « Ne vous inquiétez pas, le cadeau arrive… » Puis nous repartîmes, mais avant d’arriver au domicile de Philippe, la voiture se gara sur une aire de poids lourds. « Allez, allez ! C’est ici que ça se passe !!! Tout le monde descend ! » A peine étions nous descendues de voiture, que le chauffeur klaxonna intensément. Attirés par le bruit, des camionneurs arrivèrent de tous bords. Sébastien, leur dit alors : « Oyez, Oyez, Messieurs, Comme vous pouvez le voir, cette charmante demoiselle tout de blanc vêtue souhaite fêter dignement son anniversaire !!! Offrez-lui donc vos belles bougies !!! Elle est toute à vous ! De la bouche à son cul !!! Faites-lui plaisir et faites-vous plaisir !!!» Tout en disant ces mots, il lui remontait la jupe, lui pelotait les fesses, leur exposait la marchandise comme le ferait un camelot. Un routier moins timide que les autres s’avança et se mis à lui palper les seins, Fanny de son côté, lui dégrafait le pantalon, puis elle se mit s’accroupit pour le sucer tout en exposant sa chatte à la vue de tous. D’autres s’approchèrent à leur tour, le sexe à la main, tour à tour elle les pris donc en bouche et branlait les autres, sa langue jouait avec les bites, ses doigts caressaient leurs boules. Elle avalait chaque bite jusqu’au fond de la gorge, ...
«12»