1. La honte d'être une lesbienne


    datte: 24/04/2018, Catégories: Humour sexuel, Lesbienne, Auteur: helene2012, Source: xHamster

    Avec ma soeur Catherine que j’appelle toujours Cathy, je n’ai que treize mois de différence. Elle est mon aînée. Quand nous avons eu chacune notre chambre, nous n’avons pas cessé d’être copines. Nous étions toujours ensemble même si on nous avait séparées à l’école pour ne pas avoir à nous supporter toutes les deux. Un soir, nous avions été autorisées à aller à une fête. Ça se passait dans une salle paroissiale. Il y avait de la musique de jeunes et on pouvait boire de la limonade et danser et nous étions assises toutes les deux quand j’ai remarqué qu’elle était fascinée par une fille qui dansait toute seule au milieu de garçons. Vraiment une belle fille aux longs cheveux châtain foncé et au corps aussi souple qu’une liane. Comme nous toutes, elle n’avait pas de maquillage parce que le curé ne nous aurait pas laissées entrer. Elle dansait et ma soeur aînée n’avait d’yeux que pour elle. - Mon dieu, qu’elle doit être bonne, a fait un garçon assis à la table à côté de la nôtre ! En l’entendant, ma soeur a pincé les lèvres. Quand la musique a changé, j’ai proposé à ma soeur d’aller danser avec elle mais elle a refusé. Nous n’avions pas de secrets l’une pour l’autre et la première fois où je me suis masturbée, je venais de me coucher et je n’arrivais pas à dormir. J’avais commencé à me toucher depuis quelques semaines et, à f***e de me toucher, forcément, j’avais mis le doigt dans l’engrenage, ayant découvert sans le vouloir que si j’insiste je veux aller plus loi et cette ...
    fois-là, j’en était arrivée à la phase finale, tout près de l’orgasme. Je serrais les lèvres et je faisais ce qu’il faut avec mon autre main pour empêcher le drap de bouger. - Qu’est-ce que tu fais, m’avait demandé Cathy qui entrait dans notre chambre pour aller se coucher ? J’avais fait celle qui n’avait pas entendu mais ma soeur a insisté et je lui ai répondu que ça me démangeait et ça me grattait et ça m’avait amusée qu’elle me dise que j’ai des boutons puis quelques jours plus tard, après sans doute s’être renseignée, elle m’avait dit qu’elle sait ce que j’avais fait. Elle m’avait demandé ce que ça faisait et je lui avais répondu sans rien cacher. Elle était allongée sur son lit et j’étais assis à côté d’elle. - Non, pas comme ça ! Comme ça ! Je l’ai guidée parce qu’elle était maladroite et quand elle m’avait dit qu’elle en avait assez, je lui avais dit de continuer et elle avait fini par me dire de le faire moi-même et j’avais frotté son clitoris avec le bout de mes doigts. Je n’étais pas peu fière de la tenir en haleine et quand elle a serré ses doigts autour de mon bras, je suis allée plus vite et le corps de Cathy s’est raidi et tout comme moi, elle avait joui. J’ai recommencé rapidement mais ma soeur a mis un moment avant de me suivre sur ce terrain. Après ça, nous avons déménagé et nous avons eu chacune notre chambre et si j’allais dans la sienne, ma soeur venait aussi dans la mienne. A un moment, j’ai demandé à ma soeur ce qu’elle trouve à cette fille mais elle ne m’a pas ...
«1234»