1. Une famille unie (Vu sur le net)


    datte: 26/04/2018, Catégories: Lesbienne, Partouze, Tabou, Auteur: Amies67, Source: xHamster

    Tout d'abord je dois dire que dans notre famille nous avons toujours été très tolérant en se qui concerne le sexe. Il n'y a jamais eut de tabou entre mon épouse et moi, et nos enfants ont grandis sans que nous ne leur cachions rien, nous n'avons jamais eut peur d'appeler un chat un chat et nous nous sommes souvent promenés nus chez nous même en leurs présences. Respect de chacun et tolérance mutuel a toujours été notre devise. Il faut maintenant que je vous présente ma petite famille, d'abord Anne, mon épouse est âgée de 42 ans, de long cheveux tirant sur le roux, vraiment une belle femme bien proportionnée avec sa taille fine, sa poitrine généreuse et des fesses rebondies juste se qu'il faut. Elle plait beaucoup aux hommes si j'en juge par le regard qui la suivent quand nous nous promenons. Carine, ma fille âgée de 20 ans, belle comme ont peut l'être a cet âge, brune genre italienne, un peu plus grande que sa mère mais avec la même poitrine, et un petit cul adorable. Et enfin Cédric, mon fils un sportif de 18 ans brun aux cheveux court que l'on peut qualifier de plutôt beau gosse. Tout a commencé un jour d'été ou Anne et Carine prenaient un bain de soleil sur notre terrasse elles étaient allongées côte à côte sur deux transats. Moi j'étais dans mon bureau et de ma fenêtre ouverte j'avais une vue plongeante sur elles. A un moment Carine demanda à sa mère si elle voulait bien lui passé de la crème solaire dans le dos. Aussitôt Anne prit le tube et commença à oindre le dos de ...
    sa fille. Je dois préciser qu’elle faisait toute les deux du monokini elles avaient donc les seins nus. Quand le dos fut bien huilé la main d'Anne passa sur le ventre de Carine qui s'était rallongée dans son transat, cette main passait partout pour protéger le maximum de peau, d'abord le ventre, les flancs, les côtes, les épaules, le cou, puis la poitrine. C'est a se moment que j'ai senti ma queue se dressé dans mon slip. Ce qui se passait sur la terrasse devenait vraiment intéressant Anne avait posé le flacon pour massé les seins de sa fille a deux mains, je voyais les doigts titillés les tétons elle était carrément en train de la pelotée. Tu as de très beau seins ma chérie. Lui dit-elle. Les tiens aussi sont parfait. En disant cela Carine leva un bras pour caresser à son tour les seins maternel. Inutile de dire que j'avais sorti ma pine et que je me masturbais en les regardant. D'autant plus qu'Anne avait maintenant passé une main dans la culotte de sa fille et qu’aux gémissements de Carine on pouvait comprendre qu'elle devait avoir introduit des doigts dans son sexe. Le seul vêtement qui lui restait ne fut d'ailleurs pas long a être retirés mettant a jour sa belle toison brune, je n'ai pas eut le loisir de la voir longtemps cette petite chatte car la tête de sa mère est venue se placée dessus. J'avais toujours su que mon épouse aimait aussi les femmes, mais de là a la voir faire un broute minou à notre fille était une chose que je n’aurais jamais cru possible et je dois ...
«1234...»