1. Tic ! Tic ! - 5


    datte: 26/04/2018, Catégories: Humour sexuel, Lesbienne, Mature, Auteur: priss0100, Source: xHamster

    La bête du musée Tic-Tic Tic-Tic jubilait sous son masque de cuir sado-maso, cacher à quatre pattes derrière une grosse armoire en chêne massif. Il suivait Marie Lemieux et l’autre vedette se baladant dans le musée sans petite culotte ( grâce à lui ) et en se tripotant les fesses et même le sexe. Ça, c’était déjà bandant a mort, mais en plus, il y avait maintenant les deux autres femmes aussi légèrement vêtues qui c’était jointes à elles, se masturbant aussi en marchant et il filmait ça avec sa GoPro taper au front, sans parler des caméras de sécurités qu’il avait piratées. Ça allait faire un malheur sur internet. Une vraie bombe. Les connexions sur son blogue ( PerversTic ) allaient exploser demain et, en plus, ça allait faire le tour des médias. Il pourrait même leur vendre les images en primeur avant de les téléverser sur son blogue, et cher en plus. Wow ! Tic-Tic était content, vraiment contant et bander dur dans son slip en cuir noir ultra moulant, assortit au masque à zipper qu’il portait et au collier de chien à son coup. Il ne portait rien d’autre. Il se mit à genoux et se tira les anneaux de mamelons pour s’exciter plus en se frottant l’entrejambe, surtout qu’elle parlait d’orgie entre filles en plus. S’il pouvait réussir à filmer ça aussi, alors là... ce serait vraiment le gros lot. Tic-Tic s’était assuré que les flics ne pourraient jamais remonter jusqu’à lui à partir de son blogue. Tic-Tic était très malin, Tic-Tic était le roi des voyeurs du web et de ...
    Montréal. Il adorait entré par infraction dans les appartements de femme célibataire la nuit juste pour les filmer en train de dormir et leur voler des slips. Tic-Tic adorait les petites culottes, il en avait toute une collection dans son lof. Il dormait avec, se roulait dedans, les sentait, se masturbait en les portant. Mais surtout, il en avait maintenant des centaines qui appartenait à Marie Lemieux. Par internet, il l’avait contacté et c’était fait passé pour un de ses plus grands fan et lui avait proposé une très forte somme pour lui acheter sa collection de slips en toute discrétion dont elle avait parlé dans un magazine. Cela n’avait pas été facile de la convaincre, mais elle avait fini par accepter. Mais il avait dû travailler fort, créé sur le web un faux personnage de Maharadja, une fausse identité complète avec page web et coupures de presse, etc. Il savait bien qu’elle allait vérifier et faire des recherches. Mais tout ce travail avait drôlement payé. Tic-Tic avait un père riche, l’argent n’avait donc pas été un problème. Elle croyait maintenant sa collection en route pour les Indes, mais en réalité, elle était dans son loft. Mais, il en voulait plus, il voulait la filmer comme les autres, la nuit et lui voler d’autre slip et cette nuit, il avait enfin réussi. « Tic-Tic réussit tout le temps à assouvir ses fantasmes, Tic-Tic est très, très malin. » Il c’était fait passé pour un étudiant en architecture pour pouvoir passé la semaine ici, fausse lettre de recommandation à ...
«1234...7»