1. Chapitre 2


    datte: 30/04/2018, Catégories: couleurs, Collègues / Travail, médical, telnet, nonéro, sf, Auteur: TomaN7, Source: Revebebe

    Note de l’auteur : cet épisode fait partie de la série « L’arbre des possibles », veuillez lire le chapitre précédent avant celui-ci. Il n’y a pas d’érotisme, donc si c’est ce que vous cherchez, passez votre chemin. — C’est tout ? Comment ça c’est tout ! — Vous m’aviez dit de décrire ce que j’ai vu, sans rien inventer. Je n’allais pas écrire quinze pages sur un rêve de quelques minutes !— Il y a une marge entre quinze pages et une demi-page remarque Levasseur. Votre simulation n’est pas exploitable par notre équipe si vous nous donnez aussi peu d’éléments. Je savais bien que ce debriefing allait me saouler. Je fais face au colonel, dans son bureau. Il vient de lire mon rapport. — Vous voulez quoi de plus ? Que je décrive les corps déchiquetés, l’aspect des cadavres des femmes et des enfants ? Vous voulez que j’insiste sur l’univers de désolation que j’ai vu ? Les immeubles écroulés, les carcasses de voitures ? Ça vous plaît ce genre de descriptions ?— Calmez-vous, s’il vous plaît. J’ai très bien compris qu’il s’agit d’une scène faisant suite à une attaque nucléaire. Mais ce qui nous intéresse, c’estpourquoi, comment, où et quand cette attaque peut avoir lieu.— Parce que ce que j’ai vupeut avoir lieu !— Oui, contrairement aux rêves non stimulés, la simulation neuronale ne donne que des futurs probables. Après, la probabilité du futur n’est pas toujours la même, et j’espère que votre scénario de fin du monde n’a qu’une faible probabilité de se produire !— Et moi donc ...
    D’ailleurs, la personnalité du sujet ne peut pas influer sur le résultat de la simulation ?— Bien sûr que si, mais vous apprendrez à être de plus en plus objectif, ne vous inquiétez pas. D’ailleurs, si vous avez une vision du futur aussi pessimiste, suivre une psychothérapie peut vous aider à— Il n’en est pas question ! crié-je.— OK OK C’est à la fois pour vous et pour l’efficacité de votre mission On pensera à cette alternative par la suite, si nécessaire. Donc je vous disais que des informations stratégiques manquent à votre rapport. C’était dans quelle ville ?— Je ne sais pas— Dans quel pays alors ? demande-t-il en écrivant sur une nouvelle page de son cahier.— En France, il me semble.— Il vous semble ou vous êtes sûr ?— Non je ne suis pas sûr ! m’énervé-je.— Restez calme, je vous prie. Ce genre d’élément est primordial, c’est la première chose que vous devez chercher lorsqu’une simulation est déclenchée.— Parce que vous pensez que je peux rechercher des informations en cours de simulation !— Bien sûr que vous le pouvez. Vous avez dû remarquer que votre personnage avait des connaissances sur l’époque et la situation qu’il vit. Il suffit généralement qu’il pense (que vous pensiez) à ces informations pour que vous vous en souveniez une fois réveillé. Bon, continuons. Vous avez une idée de la date de l’attaque ?— Non aucune idée, je suis désolé.— Je vois, dit-il en paraissant déçu. À l’avenir, ayez bien en tête que votre objectif est de récupérer des informations stratégiques qui ...
«1234...8»