1. Camille et moi (1)


    datte: 01/05/2018, Catégories: Lesbienne, Auteur: Loulette,

    en plus » - « Chez toi ? Mais t'as qu'un lit à ce que je sais saligote » - « Et alors, t'as jamais dormi avec une copine espèce de bigote » - Ne m'en tirant vraiment pas avec la matière fétiche de Camille et dans laquelle elle excelle sans trop bosser en plus je commence à me poser de plus en plus de questions et lui cède finalement, comme entrainée par une force irrésistible, sans doute mon cœur prenant le pas sur ma raison. Et puis l'une de ses copines que j'aime beaucoup, Kim, sera là aussi alors... « Bon allez, je me ramène dans un peu plus d'une heure okay ? » Je décide alors de rassembler mes affaires de cours, mon PC portable et quelques affaires de toilettes et fringues pour le lendemain, préviens ma mère que je ne dormirais pas à la maison ce soir et file prendre le bus pour aller à Rennes. Je vis à 10 kilomètres. Nous sommes presque en mai, il fait déjà un temps estival, je m'habille donc léger ; petite jupe rouge assez courte et flottante, ballerines, top blanc assez long cachant la moitié de ma jupe, tanga bleu nuit en dentelle et soutif mauve également en dentelle. Camille loge dans la rue longeant la fac, dans un bel appartement duplex, merci papa et maman. Lorsque j'arrive chez elle, elle m'ouvre avec un grand sourire, toute joviale comme à son habitude, sans doute aussi satisfaite que j'accepte enfin une de ses invitations. Elle porte un débardeur blanc au moins aussi long et flottant que le mien, un petit short en jean moulant mettant parfaitement en ...
    valeur ses jambes à cette pétasse et des soquettes blanches avec un long collier en forme d'attrape rêves. Elle me fait la bise en m'enlaçant et j'en fais de même. Je rentre chez elle, retire mes chaussures et passe dire bonjour à Kim qui est sur la table du salon recouverte de cours, fiches et ordinateurs portables. Laissez moi d'abord vous décrire son appartement, on entre par un minuscule couloir on se trouve juste un porte-manteau, ce couloir débouche sur la pièce principale faisant office de salon, là se trouve d'abord une grande table avec des rangées de 3 chaises de chaque côté, une petite commode sur la gauche et au bout du salon un petit canapé faisant face à sa TV placée juste sous la fenêtre, le style est assez ancien dans l'ensemble mais rénové comme il faut. A droit du canapé se trouve le coin cuisine. En haut se trouve sa chambre que je vous décrirais bientôt. Je dépose ma veste sur le porte-manteau et m'installe sur la table, inutile de vous décrire nos deux premières heures à toutes les trois car elles ne furent que studieuses et sans intérêt pour le lecteur. Camille m'étant comme je l'avais prévu d'une grande aide pour m'aider à comprendre le droit des affaires. Sur les coups de 19h30, nous faisons enfin une pause pour diner, Camille nous sors un plat de sushi qu'elle a commandé le midi dans une célèbre chaine de restauration japonaise. Camille comme à son habitude parle des gens de la fac, de mecs, de ses projets. Moi,je....moi,je.....moi,je « Tais toi un peu ...
«1...345...12»