1. Une autre vie que celle que j'imaginais


    datte: 02/05/2018, Catégories: fh, fhh, extracon, Collègues / Travail, hsoumis, hdomine, Voyeur / Exhib / Nudisme, hmast, Oral, Oral, pénétratio, couple+h, cocucont, Collègues / Travail, Auteur: Tito40,

    Nous nous sommes croisés dans un ascenseur. C’était il y a 2 ans, quand j’ai pris mon poste au service juridique du 12ème étage. Il pleuvait des cordes, et nos parapluies se sont télescopés alors que nous nous précipitions l’un et l’autre. Il s’est excusé platement, plusieurs fois, alors que pour moi l’incident était clos avant d’ouvrir. Il m’est arrivé de le croiser à la pause cigarette, et à la longue j’avais l’impression qu’il faisait partie de mon paysage quotidien alors que nous ne nous étions jamais vraiment parlé. Il était avec ses collègues du 17ème étage, moi avec les miens. Je ne savais pas quel était son nom, encore moins quel métier il pouvait bien faire. Toujours tiré à quatre épingles, les chaussures bien cirées, il tranchait un peu avec le look casual des gens qui bossaient aussi au 17ème dans cette start-up informatique. Il avait l’air aussi sensiblement plus âgé, mais pas plus de 35 ans sans doute. Il me faisait un peu penser à un joueur de tennis américain, brun, assez grand, baraqué, mais aux traits assez fins. Sauf que lui c’était plutôt le costume que le short. J’étais assez contente de moi. Une scolarité brillante, un physique qui me convient, sportive par passion, j’avais intégré l’entreprise de mes rêves au poste de mes rêves avec un salaire décent. J’avais rencontré le copain idéal, pas trop envahissant, bien éduqué, mignon et sympa, très compréhensif, et qui devait ignorer ce que peut bien être un reproche. Nous projetions de nous marier, d’avoir des ...
    enfants et un chien, et de vieillir ensemble. Encore qu’à nos âges, vieillir, on ne sait pas trop bien ce que ça englobe. Ensemble depuis le début de nos études en école de commerce, donc depuis 5 ans, nous partagions les mêmes goûts éclectiques, les mêmes opinions politiques, les mêmes avis sur tout. Nous ne faisions qu’un. Mon ami était toujours d’accord avec moi, et j’y avais pris goût. Il préparait un diplôme d’ingénieur pour compléter son cursus, mais je ne me sentais pas le courage de le suivre, et m’étais donc mise au travail. Avant moi, il avait eu quelques petites amies, pour des durées plus ou moins longues. Il avait appris à ne pas dire ce qui fâche les filles, et à dire ce qui les ravit. J’avais eu moi-même quelques aventures, plus ou moins réussies. J’avais appris à reconnaître les mecs qui veulent juste profiter de vous, et ceux avec qui on pouvait avancer. Au lit, nous étions parfaitement en phase. Je lui donnais tout ce qui lui faisait plaisir, et il s’efforçait également de me combler totalement. Nous partagions tout ou presque, y compris un caractère assez exclusif. Mon ami était un gros jaloux, et je supportais assez mal qu’il se retourne sur des filles dans la rue. Ça avait pour lui et pour moi la même origine probable : un petit manque de confiance en soi. En rentrant chez moi un soir de mars, après une journée pendant laquelle rien n’avait semblé tourner correctement, le pneu avant gauche de ma voiture s’est subitement dégonflé. Je me suis rangée sur le ...
«1234...7»