1. Dans les toilettes d'un bar...


    datte: 05/05/2018, Catégories: Gay, Auteur: cedex33,

    Enfin les vacances ! je décide après le boulot d'aller me faire une bière à la terrasse d'un café. La température est au top, le soleil là, le pied ! Je me laisse tenter par une autre bière : quoi de mieux qu'un bière, pénard an scrutant les culs des mecs, mater les bosses et deviner leur bite. Trêve de plaisanterie, j'ai envie de pisser. Je descend des escaliers, l'endroit est isolé plutôt sympa et moderne - genre industriel - les pissotières sont isolées dans des box. J'avoue que je n'aime pas être à côté de mec entrain de pisser. Je défais ma ceinture, me déboutonne et sort ma bite. Putain, fais chier, elle est à demi-molle : trop excité par ce que j'ai vu. Merde, un mec descend les escaliers. C'est vrai que il m'en faut peut pour fantasmer. Devant moi tout à l'heure 3 mecs en shorts faisaient leur footing : je ne suis même pas sur qu'ils avaient des slips. Ca doit y aller dans les douches. mes pensées vagabondent, d'une bite à l'autre. J'ai pas vraiment fait attention au mec derrière-moi : je sens une main qui prend ma bite : mon cœur bat. Gay, oui. Salope aussi mais j'aime pas être surpris d'habitude. Il me souffle à l'oreille : &#034vas-y pisse mon gars&#034 je veux sentir couler ta pisse...&#034 Oups, finalement attiré par les nouveaux fantasmes, je me laisse faire : il me tâte les couilles puis prend la place de ma main : quelques gouttes puis en puissant jet doré trace dans l'urinoir. C'est super excitant. il lâche ma bite pour se lécher les mains : c'est mon premier ...
    plan uro. J'ai pas le temps de terminer de pisser qu'il me retourne, me plaque contre l'urinoir et prend ma bite dans ma bouche : il se délecte de mes derniers jets de pisse. Il n'en perdra pas une goutte. C'est trop bon. ma queue gonfle sous ses coup de langues. Putain, les vacances commencent bien Il m'attire dans un cabine, je me laisse faire : &#034nous serons plus tranquille&#034 me dit-il. La poste est restée entrouverte, trop pressé de me sucer. Il aspire ma bite, me gobe les couilles : c'est clair il aime la bite !! je sens ses mains écarter mon cul et un doigt s'immiscer dans mon trou. Son doigt qu'il va lécher avant de me fouiller de nouveau. S'il continue, je vais lâcher la purée. je dois le stopper....par la f***e : je le relève brusquement, le retourne et le plaque contre la paroi. je prends les commandes : ce type est bien bandant : brun, mal rasé, des yeux perçants... Tout en lui roulant une pelle d'enfer - il pue la bite - je lui défait son ceinturon : c'est l'heure de tâter la marchandise : pas mal, une bite bien dure, chaude qui a déjà du servir aujourd'hui. je me retiens plus : il faut que je le suce. d'un coup il prend ma tete entre ses mains et me plaque sur sa bite : il me frotte dessus : j'aime son odeur de mâle. il me fait mal ce con je n'arrive même pas à le sucer. Il commence des va et vient avec ma tête sur sa bite. je lèche son frein. Il commence à gémir : putain il va exploser sur mon visage : pas loupé de grandes giclées viennent m'inonder : pas ...
«12»