1. Ma rencontre avec Miss Kyoto


    datte: 08/05/2018, Catégories: fh, fplusag, jeunes, asie, inconnu, fépilée, fête, anniversai, Collègues / Travail, douche, rasage, Oral, Oral, 69, pénétratio, portrait, humour, québec, fplusag, bourge, Auteur: Sined,

    Jeune serveur de restaurant, fêtant le jour même mes dix-huit ans, j’ai été mandaté pour servir dans une soirée privée à la maison de mon patron, où Madame recevait des invitées de marque. (Suite du texte n° 12350) — Viens plus près, Alex. Je vais te parler de mon mari, maintenant. Tu gardes tout cela secret, n’est-ce pas ?— Avec ce que je viens de voir ! C’est promis, Madame.— D’accord Il y a plusieurs années déjà, j’ai surpris mon mari en train de sodomiser une des serveuses de l’hôtel, alors qu’il me refusait à moi-même ce plaisir, prétextant que c’était sale et malsain Après les violentes discussions qui ont suivi et ne désirant aucunement mettre en péril notre vie commune, nous avons fait un genre de pacte : nous pouvons nous amuser autant que bon nous semble, mais seulement le soir de ces fameux conseils d’administration. Par contre, nous devons le faire sans pénétrer, ni être pénétrés. Telle a été et est toujours notre entente, depuis au moins dix ans. Tu sais maintenant où est ma limite mais de toute façon, ce soir j’ai des invitées, et il faut toujours bien s’occuper de ses invitées. Elle me confia ensuite qu’elle avait demandé au directeur de la salle à manger de lui envoyer un jeune serveur en qui il avait toute confiance. Ce dernier lui a alors proposé ma candidature. Il a même ajouté que j’étais un jeune homme sérieux, discret et dévoué à mon travail et que je méritais de passer à l’âge adulte avec les plus beaux souvenirs qu’un jeune homme fêtant son ...
    dix-huitième anniversaire puisse garder de cette journée unique. Je compris alors pourquoi le Maître d’Ô m’avait dit : Souviens-toi que ton patron a été bon pour toi — Je vais aussi te faire une autre confidence. Tu sais, mon mari était tout un étalon lorsque je l’ai connu. Mais maintenant il lorgne vers les jeunes poulettes plutôt que de s’occuper de sa femme, qu’il daigne ne prendre qu’une ou deux fois par mois. Et presque toujours à la missionnaire OK, assez de lamentations, au travail maintenant ! Tu termines le montage des tables, moi je vais prendre une douche. Avec toutes les ardeurs que tu as mises à me rendre folle, j’en ai grand besoin. Lorsque je reviendrai, tu iras toi-même car tu dois être sur ton trente-six pour cette soirée. Mes invitées sont en droit de s’attendre à un service triple A ou XXX si je peux m’exprimer ainsi. Je te mettrai un costume dans la salle de bain, rien de bien compliqué. Un petit pantalon de type planteur et une chemise de flibustier, ça te va ?— Oui, bien sûr. Ça va me changer un peu des costards de serveurs amidonnés.— Ah oui rien en dessous !— Rien en dessous ?— Mais oui, ça facilite le travail, si tu vois ce que je veux dire.— Pas de problème, il ne me reste plus qu’à faire du bon travail !— Non, Alex, de l’excellent travail. Allez, au boulot ! Ayant presque terminé la mise en place, il ne m’a fallu que cinq minutes pour parfaire le tout. Au moment où j’ai entendu Miss Laval sortir de la salle de bain et me dire que la place était libre, on sonna ...
«1234...»