1. Petits flirts entre amis, interlude et chapitre III


    datte: 09/05/2018, Catégories: grp, couplus, extraoffre, fête, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, noculotte, intermast, Oral, Oral, Oral, pénétratio, fdanus, jeu, entrecoup, jeux, Auteur: FloreanMC, Source: Revebebe

    — Il y en a un qui m’a pénétrée. Olivia éclate de rire en me versant du thé dans une tasse posée sur la table basse. Elle s’est servi une bière. Je rougis. — Ma chérie, tu es si naïve. Il y en a deux qui m’ont troussée. Et j’en ai sucé trois différents, au moins. Je porte ma tasse à mes lèvres en plissant mes yeux bridés, gênée. — Oh. Elle rit à nouveau. — Et tu sais lequel de ces messieurs a eu le privilège de t’honorer ? Je secoue la tête. — Non. Pas Alain, en tout cas. Elle boit une gorgée de bière au goulot en se redressant dans le canapé. — Et c’était bon ? Je hoche imperceptiblement la tête. Sourire timide. Je sais que je suis rouge pivoine. — Hmm, hmm. C’est moi qui lui ai demandé. Tu sais, « la main dans la culotte » Elle me caresse la joue. — Moi aussi. Les deux. Que du bonheur. Je pense que ton mari faisait partie du lot. Il est si poilu ! Je sirote mon thé, l’air de rien, mais j’accuse le coup. Jalouse. Alain l’a sautée ? Impossible ! Olivia perçoit mon trouble. — Ne fais pas cette tête, ce n’est qu’un jeu sans conséquences, on s’amuse entre copains et copines, c’est tout. Je ne réponds pas immédiatement. Trois jours se sont écoulés depuis la soirée, Alain et moi n’avons pas reparlé du jeu – mais nous avons fait l’amour plus intensément qu’à l’accoutumée, les deux nuits précédentes. Je pose ma tasse et regarde Olivia en coin. — Une fille, au moins, m’a embrassée, dans le noir. Elle sourit. — Ah ?— Elle avait le nez pointu. Elle rit doucement, cette fois. — Tu ...
    penses que c’est moi ? Je me fais faussement boudeuse. — Je ne sais pas. Elle se rapproche de moi et m’enlace. — Il faut vérifier ça, alors. Ses lèvres effleurent les miennes. Ses grands yeux noirs me fixent, interrogateurs. Elle m’embrasse plusieurs fois, sans hâte, j’entrouvre la bouche, elle m’imite, nos langues se frôlent. Elle chuchote : — Alors ?— Je ne sais pas Elle approche son visage, ferme les yeux, nos bouches se collent, s’ouvrent, sa langue se mêle à la mienne, j’admire la longueur de ses cils avant de fermer les yeux à mon tour, ses mains passent sous mon chemisier et dégrafent mon soutif, avant de venir empaumer mes nichons avec une délicatesse toute féminine. Le baiser s’éternise, long et fusionnel. C’est elle qui m’a embrassée dans le noir, je reconnais son parfum et la saveur de sa langue, le contact de son nez pointu sur ma joue. (Encore !) Ses mains glissent le long de mes hanches, et passent entre mes cuisses, sous ma jupe. Un doigt parcourt le long de ma fente sur ma petite culotte, je brise le baiser enivrant et m’écarte légèrement. — Non J’ai murmuré. Son majeur appuie sur mon clito(oui !) mais elle retire sa main et sourit. — Alors ? Je hoche la tête, la respiration haute, en rattachant mon soutif. — Tu es une coquine, Olivia. Ma voix est mal assurée. Je ne parviens pas à contrôler les battements de mon cœur. Elle me prend un sein à travers le chemisier. — Tu as des lolos magnifiques, Yen, je suis jalouse ! Je parviens à répondre sans que ma voix ne ...
«1234...9»