1. Trixie chapitre 36 - Le tour du monde en quatre vint sex jours - l'Europe


    datte: 09/05/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Trixie, Source: Hds

    -- ATTENTION HISTOIRE FICTIVE POUR LECTEURS AVERTIS -- Un soir, Alfred nous montra, l'acquisition qu'il venait de faire, une édition originale d'un roman co-écrit par Paul d'Ivoi et Henri Chabrillat paru en 1894, « Les cinq sous de Lavarède » édition qui selon lui est maintenant hors de prix car le roman est tombé dans le domaine public, est n'est plus édité sur papier. « Tout le monde connaît les aventures du jeune Armand, journaliste sans le sou qui pour toucher l'héritage d'un cousin doit réussir à faire le tour du monde en moins de 100 jours, avec cinq sous en poche... sachant qu'aujourd'hui un franc de cette époque vaut 2,37 €... - C'est comme le roman de Jules Verne, « Le tour du monde en 80 jours », à cette époque cela paraissait un exploit mais aujourd'hui... pffftttttt... Et puis ce n'est qu'un roman, une histoire... - Oui Trixie, effectivement avec les moyens de transports modernes ce serait plus facile, mais faire le tour du monde avec moins de cinq euros en poche... Ça c'est une sacrée aventure !! - Oh, mais tu sais, les jeunes d'aujourd'hui sont très débrouillards, et les filles le sont encore plus que les garçons... Je crois que je pourrais y arriver... Il nous suffit d'être très persuasives, savoir jouer de notre charme et nous obtenons pas mal de choses et qui de plus est, gratuitement... Si tu vois ce que je veux dire... » En disant cela, comme par enchantement, mon déshabillé déjà pas mal transparent s'ouvrit... dessous je ne portais que des bas noirs et ...
    un porte-jarretelles. « Tu sais Alfred, je ressemble un peu à ce jeune Armand Lavarède et à Philéas Fogg, j'aime bien relever les paris les plus fous, dans tous les domaines... Mais tu as du t'en apercevoir non ? Lui dis-je en désignant Victor. - Moi aussi, je suis un très grand joueur... Regarde, j'ai raflé le jack-pot lorsque je t'ai embauché ! - Oui, je sais que tu aimes bien miser sur moi... - Et que dirais-tu, si je te proposais le même genre de marché... Je suis âgé, mais encore bien vert, je n'ai aucune descendance, pas de famille... assez fortuné... Alors, on passe chez le notaire et je te lègue entièrement ma fortune si, comme eux, tu fais le même exploit avec cinquante euros en poche !! Ah la condition sine qua non que tu me fasses le récit détaillé de ton voyage... Je pourrais à mon tour en faire un bouquin... Car je pense, que si tu acceptes... tu te serviras de tes charmes exactement comme tu es en train de faire maintenant... Et cela ferait une belle histoire ! » En disant cela, il m'avait enlacé et avait insinué son majeur dans ma chatte. « Euh.... Alfred,tu es sûr de ne pas trop avoir arrosé ta nouvelle acquisition ? - Non, réfléchi... Victor te suivra, avec comme directive de n'intervenir que si ta sécurité est vraiment menacée... Il aura de largement assez d'argent pour prendre des mesures... Le risque est quand même limité, ce ne sera pas une croisière... mais presque... - Je ne sais pas, tu me prends au dépourvu... - C'est toi qui m'a provoqué !! - Qu'en ...
«1234...10»