1. Philippe, mon voisin impitoyable - Bonus avec Richard et Lucas (Partie 2)


    datte: 09/05/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Lowah, Source: Hds

    Nous étions samedi matin et je m’étais réveillée aux bras de Richard. Une semaine plus tôt, j’avais pourtant juré de ne plus retourner dans cet appartement, cependant, après l’histoire du fameux post-it la veille, je n’avais pas vraiment eu le choix et je n’avais pas su résister à la tentation de recoucher avec lui. Après une nouvelle partie de jambe en l’air au réveil, nous étions maintenant en train de discuter. J’appris ainsi qu’il travaillait dans l’import-export, qu’il était divorcé depuis 4 ans et qu’il avait deux enfants au lycée qui vivaient avec leur mère dans le sud de la France. Tandis que notre conversation se poursuivait, il posa sa main sur mon bras. Du bout des doigts, il remonta jusqu’à l’endroit où se trouvait mon implant. -Ça fait longtemps que tu l’as ? me demanda-t-il en s’attardant dessus. -Presque deux ans et demi. J’étais sous contraceptif et depuis que j’avais commencé à avoir des rapports, j’avais toujours utilisé un préservatif, sauf avec Philippe et maintenant avec Richard. J’étais consciente d’avoir eu un comportement à risques. Philippe étant marié, il était peu probable qu’il ait quelque chose, mais pour Richard, c’était différent. -On aurait dû mettre un préservatif -Je sais, me dit-il en m’attirant plus vers lui. Mais si ça peut te rassurer, aux dernières nouvelles je n’ai rien Soudain, la sonnerie de la porte retentit dans l’appartement. Nous nous regardâmes étonnés, puis je roulai sur le côté tandis qu’il se levait pour enfiler un jean. À 48 ...
    ans il avait selon moi un corps de rêve. Il était très grand, assez costaux et vraiment séduisant. Alors qu’il sortait de la chambre, la sonnerie retentit une deuxième fois puis une troisième et on frappa à la porte. Je jetai un rapide coup d’oeil au réveil : il était 10h13. Qui cela pouvait-il bien être à cette heure-ci ? À travers la porte de la chambre j’entendis Richard ouvrir à son visiteur inattendu. C’était peut-être important. Je me levai à mon tour sans faire de bruit pour chercher mes vêtements. J’entendais vaguement les voix en provenance du salon mais je n’arrivais pas à comprendre un seul mot. Tout à coup, il y eu un grand silence, puis brusquement, la porte de la chambre s’ouvrit à la volé et Philippe se matérialisa devant moi, mon sac à la main et avec Richard sur les talons. Lorsqu’il me vit complètement nue, son visage vira au rouge. En une fraction de seconde, j’attrapai le drap qui se trouvait sur le lit et je m’enveloppai dedans. -Non mais je rêve ! s’exclama Philippe complètement ahuri. J’étais comme paralysée. Pas par peur mais par stupéfaction. Je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’il me surprenne ici à poil au petit matin. Furtivement, je lançai un regard à Richard, ce qui ne manqua pas à Philippe qui se tourna vers lui. -Qu’est-ce que tu fous avec elle ? lui demanda-t-il en haussant le ton. C’est une putain ! -Arrête , lui lança Richard en essayant de le calmer. -Non mais je comprends, elle a la chatte tellement serrée. Une fois que tu l’as fourré, ...
«1234...»