1. Une Saint-Sylvestre pas comme les autres (9)


    datte: 11/05/2018, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: Teträm, Source: Xstory

    Je vais dans la salle de restaurant pour prendre mon petit déjeuner. Je m’installe au fond de la salle, me sers une belle assiette de viennoiseries et commence à manger. Il n’y a pas grand monde dans la salle. L’ambiance est calme, décontractée. Comme je suis seul, je promène mon regard partout, d’un coin à l’autre. De l’autre côté du buffet, je vois une très belle femme qui me fixe. Je détourne les yeux, un peu nerveux, et continue de manger. Quelques minutes plus tard, je la vois se lever, se diriger vers le buffet sans s’y arrêter, et venir dans ma direction. Elle est superbe, de longs cheveux ondulés un peu roux, de superbes grands yeux verts, même si rougis et gonflés, taille mince mais pas trop, de magnifiques courbes, et une grande classe dans sa tenue et ses déplacements. Elle arrive à ma table et se place en face de moi; je me lève: - «Bonjour. Excusez-moi de vous déranger, mais il fallait que je vous parle. Vous étiez bien à la soirée de l’hôtel hier??» - «Bonjour. En effet, avec mon épouse nous avons passé la soirée et la nuit ici!» - «Et, votre épouse portait-elle une très belle robe fourreau mauve, avec une étole par-dessus?» - «Oui, c’est exact. Mais, pourquoi ces questions?» Elle a l’air un peu gênée, joue avec ses doigts, paraît chercher ses mots. Après un instant, je lui offre de s’asseoir à ma table et lui demande si elle veut un café, ce qu’elle accepte. Je fais donc un signe au serveur pour lui apporter un café. - «Et bien, voilà. J’étais aussi invitée à ...
    cette soirée de Saint-Sylvestre ici; invitée par un diplomate, un certain Fabio !!!» A ces mots, j’ai failli m’étrangler avec le croissant que je mangeais! Je sens le sang quitter ma tête; je dois être très pâle. Je tousse, elle me regarde avec compassion et poursuit: - «Je vois que vous savez de qui je parle! J’étais donc à table avec lui dans la grande salle pour le repas du réveillon, mais comme je suis chirurgienne urgentiste, et de garde hier soir, j’ai été appelée pour 2 urgences un peu avant minuit. Le temps que je m’occupe des 2 patients, je suis revenue vers 2 heures du matin. Bien sûr, les tables étaient désertées, et j’ai donc cherché Fabio partout dans la salle, près du bar, pour finalement le trouver en train d’embrasser une autre femme dans un canapé du lounge!! J’étais tellement abasourdie que je n’ai même pas eu la présence d’esprit d’aller vers eux et de les confronter. Et, le temps que je récupère du choc, ils s’étaient levés pour aller vers les ascenseurs. J’ai alors réalisé ce qui se passait, ou ce qui allait se passer, mais étais trop dévastée que pour les suivre. Et, c’est à ce moment que je vous ai vu vous précipiter vers les ascenseurs dans un état second, parlant tout seul, réfléchir, puis retourner vers la réception! J’avais les jambes coupées à la réalisation de ce qui se passait, et je suis retournée au bar pour m’asseoir et prendre quelque chose de fort. J’ai aussi compris que la femme en mauve devait être votre épouse!» Je la regarde; elle a des ...
«1234»