1. Les aventures sexuelles débridées de Patrick. Claude (2)


    datte: 11/05/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: mlkjhg39, Source: Xstory

    LES AVENTURES SEXUELLES DEBRIDEES DE PATRICK Une inconnue me branle au ciné. 2ème partie. Mon Excitation est à son comble et j'accélère le va-et-vient dans son vagin remplit de ma bite. C'est une vraie fournaise autour de ma queue. Sous mes coups de boutoir qui lui labourent le vagin, Claude ne tarde pas à crier son plaisir m'encourageant à la pistonner dans un langage particulièrement cru. - Ouf, ça y est, ma chatte a pris la dimension de ton énorme queue, mon faune à moi. Elle lance ses jambes de part et d'autre de mes hanches me ceinturant de ses cuisses, mettant ses bras autour de mon cou, nos sexes intimement emboités. – Oui !... Baise-moi à fond !... Défonce-moi !... Ooohhh... Oui... Oouuiiii !... Oh Patrick, ta bite est si dure, si grosse, si longue! Ohhh! Son poids m'entraîne et je dois m'appuyer des deux mains au dossier du canapé. Je sens glisser le tapis sous mes pieds sur lequel repose tout le poids de nos deux corps enlacés, j'essaie de retrouver mon équilibre en me redressant dans un effort désespéré soulevant Claude enlacée comme une folle à moi, me retrouvant soudain debout. Fermement calé sur mes pieds, je m'empresse de glisser mes deux mains sous ses fesses afin de la maintenir, Claude s'accrochant désespérément à moi pour ne pas tomber, s'empale profondément sur ma verge dressée qui la perfore. -Oh mon Dieu, putain, t'as une bite de cheval, Patrick, tu me transperce, rue, bel étalon, essaie de me désarçonner!.... Solidement agrippée à moi, elle agite ...
    vivement ses hanches comme une championne de rodéo, tout en râlant de plaisir dans mon cou où elle a niché son visage. – Oh oui !... C'est terrible, lance-t-elle à son mari. Je sens son gros bout jusqu'au fond de mon ventre, il perfore mon utérus, je suis complètement dilatée par son monstrueux chibre!... Pour mieux la tenir, je crochète mes doigts dans ses fesses charnues. Les doigts de ma main droite s'incrustent dans la profonde raie des fesses écartelée par la position. Je la fait monter et descendre sur mon engin en essayant qu'il ne quitte pas ce fourreau accueillant. Involontairement mon majeur frôle l'orifice qui se cache dans le profond sillon. Pris soudain d'un désir pervers, j'effleure la corolle de l'anus avant de tenter d'y introduire mon majeur. La rosace de l'anus abondamment lubrifiée par les sécrétions vaginales qui s'écoulent le long de la profonde raie me permet d'introduire mon doigt dans l'orifice anal. Celui-ci n'oppose pas la moindre résistance à cette pénétration, s'écartant sans difficulté aucune. Aussitôt Claude se cambre dangereusement en émettent une longue plainte, plantant ses ongles dans mes omoplates : – Ooohhh oui !... C'est trop bon !... Continue !... Patrick, Tu es un magnifique étalon et tu baises comme un dieu. Et quelle puissance ! Ta bite est incroyable, d'une grosseur à faire peur aux jeunes filles! Puis à l'intention de son mari qui ne perd rien de la scène, elle l'informe : – Il m'a fichu un doigt dans le cul !... Il va me faire jouir ce ...
«1234...7»