1. Ma drole de famille (18)


    datte: 12/05/2018, Catégories: Inceste, Auteur: zooph34, Source: Xstory

    Ils s’exécutent tous les trois et je retourne aider Brigitte. Alexandre arrive vers dix-neuf heures trente, nous prenons un apéro dans le salon. La discussion va bon train jusqu’à ce que nous passions à table. Le repas est vite expédié, tout le monde attend quelque chose sans vraiment savoir quoi. Nous passons au salon ou la discussion se réactive. Comme elles se rendent compte qu’Alexandre et moi formons un couple très libre, les filles finissent par lui raconter dans le détail notre après-midi. Je sens les filles s’exciter de plus en plus. Alexandre à l’air d’être à l’aise et je me laisse aller à quelques confidences sur ce que j’ai ressenti. La discussion arrive sur le sujet de la grosseur d’un sexe. Paule me demande de décrire la différence entre ce que je ressens avec Michel et ce que je ressens avec Alexandre. Je suis un peu prise au dépourvu, mais Alexandre intervient. –Vas-y chérie, moi je connais ta réponse parce qu’on en a déjà parlé, je pense que ça peut donner aux filles une bonne idée de ce qu’elles vont ressentir plus tard. Je leur explique donc la différence d’impression que j’ai avec l’énorme bite de Michel qui me remplit à m’en couper le souffle et me fais jouir comme une folle simplement par le fait que sa grosseur fait fantasmer, et l’impression de plénitude, de bonheur et de bien être que j’ai avec la bite moins grosse d’Alexandre mais transcendée par l’amour qui me fais encore plus jouir comme une folle. Aline se lève et demande la parole. –C’est bien ...
    beau tout ça, mais ce n’est que théorique, moi je veux me rendre compte de visu. Michel la regarde. –Tu m’as bien vu à poil cet après-midi. –Oui, mais je n’ai pas vu Alexandre à poil. Un lourd silence plombe la pièce, tout le monde regarde Alexandre, il nous regarde tous et s’arrête sur Aline. –Tu était toi aussi à poil si j’ai bien compris. –Oui, nous étions tous à poil. –Et bien qu’à cela ne tienne, !! TOUS A POIL !! Il se lève et commence à défaire sa ceinture. Tout le monde se lève et moins d’une minute plus tard, nous sommes tous à poil. Je remarque que bien que d’une taille déjà plus que respectable, le sexe d’Alexandre fait petit à côté de celui de Michel qui ressemble plus à un sexe d’âne que d’homme. Une voix se lève. –Et si nous allions piquer une tête. Tout le monde se dirige vers la piscine pour se glisser dans l’eau. Après avoir nagé un peu au milieu de tout le monde, je suis contre une paroi, accrochée à la margelle, à me détendre quand Brigitte vient vers moi. –Tu m’as bien dit qu’Alexandre pourrait s’occuper de moi. –Oui, mais je n’ai pas eu le temps de lui en parler. –Fais le vite s’il te plait, je n’en peux plus après cet après-midi, j’en ai marre d’être vierge, je veux me faire sauter cet saloperie d’hymen. –Chérie, patience, il faut que ce soit un beau jour pour toi, tu ne peux pas te laisser déflorer par n’importe qui, surtout pas par un puceau, il te déchirerait. –Je veux bien, mais Alexandre n’a pas un sexe aussi monstrueux que celui de Michel, je pense ...
«1234»