1. Plaisir personnel... ou presque


    datte: 12/05/2018, Catégories: ffh, Collègues / Travail, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, hmast, Auteur: PeeWee, Source: Revebebe

    En arrivant ce soir-là à la maison, je me demandai à qui était cette petite voiture garée dans l’allée. J’eus la réponse quelques minutes plus tard, quand je fus accueilli par une jeune femme élancée, qui se leva du canapé en me disant : — Bonsoir ! Fabienne la mi-temps de Delphine. C’était donc elle cette Fabienne dont j’avais entendu parler depuis la rentrée à de nombreuses reprises. — Ah, te voilà Fabienne est passée pour qu’on revoie certains détails de la classe. Comme elle n’avait rien à faire ce soir, je l’ai invitée à prendre l’apéro. J’étais moyennement enchanté. Je m’étais imaginé une petite soirée en amoureux. Bon petit repas, film sur canapé et pourquoi pas quelques caresses que je m’étais promis de transformer en nuit torride. Bon tant pis, ce n’était que partie remise. Puisqu’elle était là, autant faire connaissance, d’autant que la miss n’était pas franchement repoussante : élancée donc, mais avec des formes, les cheveux châtains rassemblés avec un crayon, habillée très simplement d’un jean taille basse et d’un petit pull col roulé laissant juste deviner une poitrine suffisamment généreuse. Pendant que vous parliez boulot, je laissai mon esprit divaguer, imaginant de manière plus ou moins précises différents scenarii de partie fine à trois. Ce petit jeu dura un petit moment, tant et si bien que je finis par avoir un début d’érection assez conséquent. Et puis, l’alcool aidant, je commençai à me sentir à l’étroit dans mon pantalon Il fallait que je me calme. ...
    Je me mis en quête d’une position sur mon fauteuil qui me permette de me sentir moins comprimé. Mon petit manège finit par attirer ton attention et je notai ton regard interrogateur. Je battis en retraite à la cuisine pour aller refaire le plein de munitions à boire et à manger. C’est là que je te vis arriver devant moi, m’embrasser et me caresser le sexe à travers le pantalon avec un petit sourire moqueur. Là, plus de doute possible, j’avais été repéré. Au moins, je n’étais plus le seul à avoir des idées lubriques en tête. À mon retour au salon, la conversation avait basculé du boulot vers des sujets plus personnels. Je me mêlai plus facilement à la discussion. J’appris qu’elle avait un copain, qu’ils étaient installés ensemble depuis quelques temps, ainsi que toute une série de petits détails sur sa vie. Puis, sans que chacun de nous n’y prête vraiment attention, la discussion devint de plus en plus intime, tant pour elle que pour nous. Si bien que nous en arrivâmes à aborder nos pratiques sexuelles, nos goûts en la matière, nos fantasmes. Et voilà que Fabienne nous explique que son homme n’aime pas se masturber devant elle alors qu’elle-même aimerait beaucoup le voir se caresser et jouir. Était-ce une provocation de sa part ou bien as-tu pris ça pour une perche tendue ? Toujours est-il que je t’entendis répondre assez naturellement : — Je le comprends assez bien. Je suis pareille. Mais Antoine, lui, aime bien le faire à côté de moi. Je n’en revenais pas ! Et même : — ...
«123»