1. Vacances, sexe et exhib. (2)


    datte: 12/05/2018, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: Pikatchu,

    Les courses Dans la voiture, je vérifie la liste : - Passer à la boulangerie acheter un gâteau ; s’il n’y en a pas, prendre une glace à la grande surface. - Apéro avec alcool pour détendre, mais aussi sans alcool. - Amuse-bouche. - Fromages ; - Bière ; - Robe : oui, il me faut une robe à boutons pour me balader la robe à moitié ouverte et à poil dessous, tant qu’à faire Ça, s’est pour l’exhib ; c’est chaud ! - Non, laisse tomber la boulangerie. Le pain et le gâteau, nous les prendrons à la grande surface (ou une glace). Nous arrivons. Pat stationne la voiture et nous pénétrons dans le magasin. Je réfléchis ; il faut que je lui parle. — Tu as l’air bien soucieux ; quelque chose ne va pas, ma chérie ? — Si, si, tout va bien. C’est que On se pose là et on va boire un truc. Une brasserie. Nous nous installons à une table un peu à l’écart des autres. J’ai le ventre noué. — Mon chéri, je voudrais — Qu’y a-t-il ? Un souci ? — Écoute, Pat, je voudrais savoir si vraiment tu veux bien Le serveur s’approche pour prendre la commande. — Madame, Monsieur, bonjour. Que désirez-vous prendre ? — Moi, je vais prendre un demi. Et toi, ma chérie ? — Je vais — Non, donnez-nous deux irish coffees, s’il vous plaît. Il a raison : un peu d’alcool va me donner des forces. — Merci, mon chéri. Tu vas me prendre pour une folle, une dépravée, une nymphomane, mais il faut que je te raconte un truc. — Voici vos irish coffees, annonce le serveur en déposant les boissons. Un « merci » général accueille les ...
    boissons. — Allez, bois un peu et raconte-moi ce qui te tracasse tant. Je prends une gorgée de ce chaud et délicieux breuvage dont l’effet est quasi immédiat. La chaleur du café et l’alcool du whisky me délient la langue. — Je vais te dire, mais promets-moi de m’écouter sans m’interrompre. Promis ? — C’est promis. Je t’écoute. Il boit une gorgée à la paille et me prend les mains en me regardant droit dans les yeux. — Bon, voilà : j’ai envie de réaliser des fantasmes. Tu vois, à midi, pour me donner la réponse, Élodie m’a dit de me mettre toute nue, de me caresser et de me masturber jusqu'à l’orgasme, et je l’ai fait. Mon chéri m’écoute avec une grande attention puis il jette un coup d’œil à gauche, à droite, Il semble réfléchir. — Tu veux prendre autre chose, ma chérie ? Une glace ? Un autre irish coffee ? Ou tu veux qu’on continue cette discussion très sympathique à la maison ? — Comme tu veux, mais je suis bien, là. Et j’ajoute à voix basse : je mouille comme une fontaine — Et moi je bande comme un Turc, reprend-il, un sourire au coin des lèvres. — Garçon ! Le serveur s’approche. — Vous désirez ? — La carte des glaces, s’il vous plaît. Le serveur repart et revient avec la carte. Nous commandons deux énormes glaces et deux irish coffees supplémentaires. — Alors, raconte-moi ce que tu veux faire, au juste ; elle devient très intéressante, cette conversation. — Eh bien, je voudrais jouer les scènes de votre histoire et aussi que vous me surpreniez en me faisant faire des choses ...
«123»