1. mon apprentissage-2


    datte: 14/05/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Bigou,

    Je repris mes études. J’eu une vie sexuelle plutôt active. Je n’arrivais pas à m’attacher à quelqu’un. J’étais un bon amant et le regard plein de gratitude de mes partenaires en témoignait. Les hommes ne m’attiraient pas quoique j’aie gardé un très bon souvenir de mes amours avec Daniel. Me voici donc à la gare de Cannes en compagnie de Jacques chargé de me piloter. C’est un beau garçon brun de 26 ans d’1m90 à la musculature impressionnante. Il travaille depuis un an dans l’entreprise de remise en forme qui a accepté de me prendre en stage pour les vacances. Il me conduisit d’abord à notre logement car je devais habiter avec lui. C’étais un bel appartement, propriété de l’entreprise. Nous avions chacun notre chambre et notre salle de bain. Nous disposions d’une cuisine toute équipée, d’une grande salle de séjour et d’un balcon avec vue sur mer. Devant ma surprise devant un tel confort, il m’indiqua que c’était dû à sa situation particulière de neveu du patron. Comme il y avait une chambre de libre, son oncle avait trouvé plus économique de me loger chez lui. En discutant avec lui j’ai eu plus de précisions sur la société qui m’avait engagé. Elle disposait d’une salle de sport privée très bien équipée. D’une salle de remise en condition avec masseuses, esthéticiennes etc. Une équipe de 8 coachs était à la disposition des riches clients qui s’étaient inscrits. En effet, il fallait avoir une belle fortune pour pouvoir entrer dans le club. En contrepartie les abonnés ...
    bénéficiaient de cours privés à domicile et avaient libre accès à la salle où ils bénéficiaient du concours exclusif d’un moniteur. Le lendemain je me retrouvais avec Jacques dans la salle. Je reçus un accueil chaleureux de la part du patron et fis la connaissance du restant de l’équipe: 8 garçons tous beaux et bien bâtis, un peu sur le même moule et l’équipe des masseuses et des esthéticiennes toutes ravissantes. On devinait que c’était des sportives accomplies. Robert le patron, chargea Jacques de me briefer et me demanda d’être en double avec lui pendant 5 jours. Notre première cliente était une femme. Nous nous rendîmes dans son appartement non loin de la Croisette. Agée de 55 ans, Aline avait dû être très jolie. Elle avait cependant de beaux restes. Visiblement jacques la connaissait bien et était très familier avec elle. Après une séance de une heure, plutôt intense au point de vue rythme, elle nous offrit un rafraichissement. Jacques lui annonça que désormais elle aurait affaire à moi. Elle ne fît aucun commentaire. Notre deuxième cliente fût une belle femme de 45 ans, épouse d’un diplomate. Jacques me demanda de diriger la séance. Très satisfait de ma prestation, il me dit que j’étais fait pour cela. La semaine continua à un rythme soutenu, à la satisfaction de tous. J’étais prêt à voler de mes propres ailes. J’eu ma propre clientèle, essentiellement des femmes âgées de 45 à 65 ans et trois hommes âgés d’une cinquantaine d’année. Ils préféraient tous que je vienne chez eux pour ...
«1234»