1. Christine V : Coeur, sexe et imagination (11)


    datte: 14/05/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: fantaflo,

    Malgré un temps magnifique, Christine et moi étions restés tranquillement à la maison durant la soirée du mardi 16 juin. Christine était fatiguée. Elle avait pris un bain en rentrant du travail, j'avais cuisiné, puis nous avions soupé sur la terrasse et accompagné notre repas d'une bonne bouteille de vin. Ensuite, nous avions lu dans le canapé, dans un calme quasi religieux. J'étais allé me coucher avant elle. Au réveil, le mercredi 17, nous faisons l'amour très tendrement, lentement. Nous prenons un café et nous préparons pour aller travailler. Je suis agréablement surpris de voir Christine sortir un porte-jarretelles de sa commode. - Oooh, sexy ce matin ! - Je suis un peu obligée aujourd'hui, mon cher. Rappelle-toi. - Oui, je sais. C'est l'anniversaire du jour où tu m'as plaqué. Elle éclate de rire. - Exactement !! Christine m'avait annoncé qu'elle mettait un terme à notre relation au cours d'une soirée où elle avait mis, pour la première fois, un porte-jarretelles (voir "Christine I"). Je réfléchis un instant. - Tu devrais l'annoncer, pour le porte-jarretelles. - Quoi ? - Je trouverais ça super courageux si tu révélais qu'il y a vingt ans, tu mettrais ton premier porte-jarretelles. - Le révéler où ? - Sur Facebook. Christine ne répond pas, signe que mon idée fait son chemin dans son esprit. Si elle avait été contre, elle aurait réagi immédiatement. Là, elle pèse le pour et le contre. Elle demande : - Tu imagines ça comment ? - Une photo. Pas toi en porte-jarretelles, bien ...
    entendu, mais un détail. Une jarretelle que tu es en train d'attacher par exemple. - Tu la prends ? Nous nous approchons de la fenêtre. Christine enfile un bas. Quand elle glisse l'attache sous le nylon, elle marque un temps d'arrêt pour que je fasse la photo avec son téléphone. Première prise parfaite. Nous finissons de nous préparer en réfléchissant au texte d'accompagnement. Dans le hall d'entrée, Christine poste la photo sur le réseau social avec les mots suivants : "Il y a vingt ans aujourd'hui, j'effectuais ce geste pour la première fois. Fidèles partenaires d'élégance et de féminité.". Lorsque nous nous retrouvons en fin de journée à la maison, il y a 196 "J'aime", une cinquantaine de commentaires positifs voir élogieux et surtout, des dizaines de messages privés de félicitations et de remerciements. Tant de réactions pour un petit bout de métal. - C'est fou comme le porte-jarretelles a mauvaise réputation aux yeux de certaines. J'ai compté un vingtaine de messages qui disait en substance "Je trouve ça super beau, mais je n'ose pas en porter". C'est vraiment dommage. - Au travail, ça s'est passé comment ? - Mes deux collègues directes ont vu la photo avant d'arriver au travail et elles m'ont demandé si elle était du jour. J'ai dit oui et j'ai remonté ma jupe pour leur montrer. - Et ? - Justine a dit que ça n'était pas son truc, mais elle trouvait ma démarche gonflée mais géniale. - Et Rachel ? - Ben comme beaucoup, elle aime mais elle n'ose pas. On était dehors durant ...
«123»