1. Annabelle progresse 7


    datte: 15/05/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Auteur: varari, Source: xHamster

    Dans l'ascenseur qui vous emmène au parking, l'homme te semble fort civil. Il t'a galamment ouvert les portes, laissée entrée la première dans la cabine et en sortir également en arrivant au sous-sol. Il t'ouvre la porte de sa mercédès et la referme en prenant soin de ne pas coincer un de tes vêtements. Il te dit que vous allez faire du bon travail, qu'il te fait confiance, que ton patron lui a dit le meilleur sur toi, etc, etc…. Arrivée à son entreprise, il se gare à une place réservée où un petit panneau annonce: PDG. Il descend et s'empresse de venir ouvrir ta portière. Il en profite pour te dire que ton patron lui avait dit que tu étais une jolie femme, mais il renchérit en t'assurant qu'il était bien en dessous de la vérité. Tu remercies en rosissant et en baissant les yeux. Il te dit de n'être pas troublée que c'est la vérité. Quelques marches plus loin vous êtes dans le hall où le silence règne. A cette heure, en effet, plus personne ne travaille. D'ailleurs, tu avais remarqué que toutes les places de parking était libres. Il te fait entrer dans une pièce dont la porte est, elle aussi, ornée d'un petit panneau indiquant &#034Direction&#034. Il te prie de t'installer à ton aise en t'indiquant un fauteuil devant son bureau. Il te propose quelque chose à boire que tu refuses et sort un gros classeur, qu'il pose devant toi. Tu commences à parcourir le dossier en demandant parfois quelques explications. A chacune de tes demandes il se lève, vient près de toi afin de ...
    voir sur quel article tu as besoin d'une précision, mais tu vois son regard qui glisse dans ton décolleté. Vous travaillez ainsi durant environs 1 heure 30 puis il décide que ça suffit pour ce soir, que maintenant c'est l'heure de se restaurer et qu'il confirme son invitation. Tu refuses en le remerciant, que c'est très généreux de sa part, mais que ce n'est pas nécessaire, que tu vas rentrer. Mais bien entendu, il insiste, surtout que vous pourrez parler affaire durant le dîner, et qu'il avait promis à ton patron de prendre soin de toi. Vous ne voudriez pas que votre patron me fasse des reproches? Se croit-il obligé d'ajouter. Tu finis par accepter évidemment. D'autant qu'en fait c'est toi qui ne veut pas déplaire à ton patron, il t'a bien dit qu'il comptait sur toi, alors…. Le restaurant est fort charmant. Ambiance feutrée, bois, cuir et cuivre. Musique un peu jazzy en sourdine et personnel zélé mais discret. La cuisine et les vins sont à la hauteur du lieu, accrocheurs mais non ostentatoires. La soirée est vraiment très agréable tout comme ton compagnon de table. Vous ne parlez pas du tout affaires bien entendu, mais la conversation est des plus intéressante quand même. Il n'est pas ennuyeux, sait t'écouter et semble posséder une riche culture générale. Il tente bien quelques approches en faisant dévier les propos sur ta beauté, tes yeux magnifiques, sans toutefois être ni vulgaire, ni déplacé. S'il savait ce que tu as dans le cul à la minute même….. Vous quittez enfin le ...
«1234...»