1. Annabelle progresse 7


    datte: 15/05/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Auteur: varari, Source: xHamster

    restaurant et à peine en route, il prétexte un document oublié pour retourner à son entreprise. Il t'assure néanmoins qu'il te reconduit chez toi après. Il se gare juste devant les marches du hall d'entrée, oubliant sa place réservée. Il sort et vient t'ouvrir ta portière en disant qu'il a dans son bureau un vieil armagnac qu'il aimerait te faire découvrir. La façon dont tu as parlé des mets et des vins durant le repas, l'a convaincu que tu étais une vraie connaisseuse. Tu déclines son invitation en disant que c'est très aimable mais que tu es fatiguée, que tu as bien assez bu pour ce soir et que de toute façon, il te fallait bien revenir demain pour continuer à travailler sur son dossier. Tu conclus en disant que tu l'attends dans la voiture pendant qu'il va chercher ses papiers. Il referme la portière et tu y sens un soupçon de contrariété, sinon d'énervement. Il grimpe les marches en courant et disparaît dans le hall sans éclairage. Il revient quelques secondes plus tard avec une saccoche sous le bras. Tu te dis qu'il fallait bien qu'il justifie son arrêt ici. Vous reprenez la route. Te voilà rentrée mon amour. Je t'embrasse, te demande si ta journée a été bonne. Tu me dis que oui, que tu as bien dîné et que tu as bien avancé le dossier de ce nouveau client pour lequel tu as dû faire des heures supplémentaires. Je te demande si tu l'a sucé aussi, ou s'il t'a baisée? Tu t'offusques en me disant que non, qu'il ne s'est rien passé bien qu'en sortant du resto, tu as cru qu'il ...
    voulait un supplément. Tu m'expliques comment cela s'est passé et je te demande si tu crois que ton patron sera content de ta réaction? Comment ça? Me demandes-tu, pourquoi ne serait-il pas content, j'ai bien avancé sur le dossier. Et bien, m'avançais-je, peut-être que ton patron pensait que vous auriez plus facilement le budget de ce client si tu étais plus docile avec lui. Enfin tu verras bien demain, en attendant, vas prendre ta douche et vient me retrouver dans le salon. Comme la veille, je te retire le &#034plug&#034 et je t'enfile le gros gode noir. Il t'est impossible de t'assoire avec ce truc dans le cul, c'est donc à genou sur la moquette que tu regardes la télé, d'ailleurs distraitement. Au fait, ajoutais-je en troublant tes rêveries, demain tu remets ton &#034plug&#034 dans ton cul et ces boules de geisha en plus dans ta chatte. Ton patron vérifiera, alors obéis. Tu es dans le hall, attendant l'ascenseur qui arrive des sous-sols s'il on en croit la position de la petite flèche éclairée, quand une petite sonnette indique que la porte va s'ouvrir. Tu es seule à monter dans la cabine où se trouve déjà ton patron qui arrive du parking. Bonjour Monsieur dis-tu la première de façon la plus enjouée possible. Bonjour. Répond-il un peu sec, la soirée a été bonne? Questionne-t-il. Oui Monsieur réponds-tu naïvement, pourquoi? Parce que ma petite, je croyais t'avoir dit d'être à la hauteur de ses attentes! S'énerve-t-il. Mais nous avons bien travaillé, Monsieur, d'ailleurs le ...
«1234...»