1. Adultère de ma mère? (3)


    datte: 15/05/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: lmfc, Source: Xstory

    coiffer. Elle faisait super jeune dans sa tenue du jour et m'apparaissait très séduisante. Elle avait envie de plaire, cela ne faisait aucun doute. J'étais de nouveau devant un dilemme : est-ce que je me faisais des idées ou était-ce une nouvelle idylle était en cours ? Vu ce dont j'avais été témoin, la deuxième option me semblait plus que crédible. Nous sommes partis quasiment en même temps de la maison, je l'ai félicité un peu ironiquement pour sa tenue. Elle me remercia et me parut satisfaite d'avoir été complimenté par un jeune. Elle était joliment maquillée et son parfum embaumait les environs. Le centre de formation se trouvait non loin de mon amphi, je décidais donc de m'y rendre à la fin de la matinée afin de voir si cette tenue était destinée à quelqu'un, avant que maman ne rejoigne son lieu de travail. Je suivis mes trois heures de cours puis je me rendis devant le lieu du stage de ma mère, ma voiture garée entre épi entre d'autres. J'avais une vue dégagée vers l'entrée du bâtiment. J'attendais depuis cinq minutes dans la voiture quand les premiers stagiaires sont sortis. Maman suivait dans sa tenue élégante, accompagnée d'un jeune homme assez costaud et plutôt mignon. Ils riaient tous les deux. J'en déduisis assez vite qu'il s'agissait de Frédéric. Tout le groupe discuta quelques minutes puis maman fit une bise à chacun et partit vers le parking, suivie du bellâtre. Ils s'arrêtèrent juste derrière le véhicule de Frédéric, qui se trouvait à quelques mètres du mien. ...
    Ils se parlèrent encore quelques instants. Maman en profita pour fouiller dans son sac à main et sortir un paquet de cigarettes. Elle avait donc toujours son vilain défaut ! J'avais cherché à la maison la trace d'un paquet de cigarettes mais je n'avais rien trouvé. Je pensais qu'elle le laissait au bureau ou qu'on l'alimentait. Mais non, apparemment elle en avait acheté un le matin avant d'aller en stage. Maman bouffait aussi des yeux Frédéric, c'était clair ! Elle tira une dernière taffe sur sa cigarette, qu'elle jeta à un ou deux mètres (l'écologie était encore balbutiante à cette époque). J'attendais le moment de la séparation Ils se firent trois bises appuyées sur les joues, maman attrapant le jeune homme par l'épaule alors que Frédéric mis sa main juste sous la ceinture de la jupe, presque au niveau des fesses. Je vis que cela ne la laissa pas indifférente et elle sembla s'éloigner presqu'à regret. Frédéric en profitait pour lui mater le cul, moulé dans sa jupe en jean. Ils se firent un dernier salut de la main et partirent en voiture chacun de leur côté. Il ne s'était rien passé mais j'éprouvais une drôle de sensation, comme un malaise. Il ne manquait qu'une étincelle pour embraser leur relation ! Maman cherchait à séduire le jeune homme et Frédéric me paraissait plutôt enclin à jouer le mâle dominant. La soirée et le reste de la semaine se passèrent normalement mais je voyais bien que les lundis, les tenues et la lingerie étaient plus sexy que le reste de la semaine. ...