1. Adultère de ma mère? (3)


    datte: 15/05/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: lmfc,

    masturber et de faire une fellation à son amant, qui appréciait le traitement administré. Après cinq minutes, il releva ma mère, l'allongea sur le canapé et mit son visage entre ses cuisses. Quel spectacle ! Maman lui disait des mots d'amour, ce qui encourageait le jeune homme. Il se releva, embrassa ma mère et lui dit qu'il allait chercher un préservatif. Elle resta jambes écartées, face à l'endroit où je me trouvais, en attendant la pénétration. Frédéric revint avec le sexe toujours en érection, s'allongea sur elle et ne se fit pas prier pour se glisser à l'intérieur de la foufoune peu poilue de maman. Le coït dans cette position dura quinze minutes. Ils en avaient envie tous les deux, ils se donnaient à fond. Frédéric, sentant le plaisir monter, se retira, enleva sa capote et éjacula sur le ventre de ma mère. Ils avaient joui tous les deux, c'était manifeste. Ils se remercièrent mutuellement de ce moment intense passé ensemble, se rassirent sur le canapé pendant que maman essuyait son ventre avec un mouchoir. Ils restèrent assis en s'embrassant et comme de coutume après l'amour, maman fuma une cigarette. Rapidement, le désir refit surface et Frédéric retrouva la forme. Maman prit place sur lui et c'est sans forcer qu'il s'introduisit en elle après qu'elle eut placé un capuchon sur le sexe de son partenaire. Elle montait et descendait sur lui en changeant de rythme, pendant que l'homme la tenait par la taille. Il lui demanda alors si elle pratiquait la sodomie, ce à quoi ...
    elle répondit que non, qu'elle avait toujours eu peur d'avoir mal. Il n'insista pas mais il se dit sans doute qu'il retenterait sa chance un autre jour. Au bout de dix minutes, Frédéric indiqua à ma mère qu'il allait venir. Elle se retira, enleva la capote et reçut toute la semence dans sa bouche. Maman fuma encore deux autres cigarettes, Frédéric une, en câlinant et discutant, il était déjà 11h15. Maman demanda si elle pouvait prendre une douche. Ils quittèrent la véranda tous les deux et vu le temps passé à la salle d'eau, je soupçonnais un troisième accouplement sous la douche. Ma mère réapparut vers 11h45, clope au bec. Frédéric lui dit qu'elle fumait trop. Elle lui répondit qu'elle avait tenté d'arrêter mais que c'était difficile. Elle s'apercevait que son paquet durait grand maximum un jour et demi. Ils s'étreignirent longuement en guise d'au-revoir. Frédéric lui dit qu'il avait hâte de retrouver ce joli cul tout en le caressant. Elle lui répondit d'être patient jusqu'au samedi suivant, qu'elle avait adoré mais qu'ils se verraient le lundi quoiqu'il arrive. Il lui mit les doigts bien au centre des fesses en appuyant à travers la robe sans dire un mot. Ce geste était parfaitement compréhensible. Maman se dégagea un peu en lui disant « non » en riant. Je retournais rapidement à ma voiture sans me faire voir avant qu'elle ne quitte les lieux et rentrait à la maison. Maman arriva dix minutes après moi, avec quelques plantes (alors là c'était fort, elle avait dû les acheter la ...