1. Travaux Routiers - Derniers couplets


    datte: 15/05/2018, Catégories: fh, fbi, extracon, grossexe, campagne, Collègues / Travail, pénétratio, pastiche, humour, humour, Auteur: Cidoup,

    consiste-t-il ? Bah ! Laissons venir, décide-t-il. Un inspecteur départemental, ça ne devrait pas avoir besoin de se servir souvent d’une pelle ! Marie-Amélie regarde l’horloge dans le couloir.— Onze heures, il est temps. Ne faisons pas attendre notre cher Henri-Paul. Entrons.Elle pousse la porte sans frapper, une habitude. Le secrétaire cache vivement un papier dans un sous-main.— Monsieur le secrétaire particulier du Préfet je vous présente monsieur Louis, que vous avez nommé au poste d’Inspecteur Départemental des Travaux Routiers.La jeune femme s’amuse de la figure que fait le pauvre Henri-Paul devant l’énumération des titres.— Entrez, entrez euh Prenez place, s’empresse-t-il d’ajouter en voyant Marie-Amélie s’asseoir sans y être invitée.Louis s’installe sur le bord de sa chaise, le béret entre les mains.— Ainsi vous êtes monsieur Louis (Coup de tête approbateur du bonhomme) et vous étiez précédemment ouvrier cantonnier. Qui vous a donné l’idée de postuler pour cet emploi nouvellement créé ?— Laissons ça, interrompt Marie-Amélie. Nous avons déjà discuté des références de Monsieur. Veuillez poursuivre.— Hum euh Bon Vous serez chargé de la surveillance des équipes de cantonniers et veillerez à ce que le travail soit correctement exécuté et— Ça veut dire que je pourrai les engueuler s’ils font mal leur boulot ?— Euh oui euh Vous logerez dans un appartement dans la préfecture. Voici les clés.— Un appartement pour moi tout seul ?— Votre épouse peut vous y rejoindre.— Je ...
    suis pas marié. Une euh parente peut habiter avec moi ?— Pas de problème, s’empresse Marie-Amélie prévoyant une réponse négative du secrétaire.Celui-ci fronce les sourcils mais ne fait aucune remarque. Il poursuit.— Hum Pour vos inspections, vous aurez à votre disposition une voiture. Malheureusement celle-ci ne sera libre que dans une semaine. Donnez-moi votre permis, que je l’enregistre.— Euh Je sais pas conduire.— Ah ! C’est embêtant, très embêtant, se réjouit le secrétaire.— Monsieur Louis a une semaine pour trouver une solution, intervient la jeune femme. D’ici là, monsieur le Préfet lui prête la voiture de fonction.— J’en ai une, de solution ! s’exclame Louis. Lisette euh j’en parle d’abord avec Madame, s’interrompt-il après avoir remarqué la ride profonde qui barre le front de la préfète.— Bon, je crois que c’est tout. Signez là. N’hésitez pas à venir me voir si vous avez des problèmes.Louis gribouille un graffiti. Il ne peut décemment apposer une croix ! Marie-Amélie prend congé du secrétaire et sort, suivie du nouveau IDTR.— Lisette ? interroge-t-elle d’un air glacial. C’est la jeune fille qui vous accompagnait lorsque nous nous sommes rencontrés ?— Oui. Elle a passé son permis de conduire le mois dernier.— C’est mal me récompenser du mal que je me suis donné pour vous faire octroyer cette place.— Oh ! Mais elle sera très discrète, je vous assure.— C’est bien parce que c’est vous.— Je vous en remercie. De plus, elle me sera très utile comme secrétaire. Je euh j’ai des ...
«1234...12»