1. L’AUDACE D’UNE MÈRE DE FAMILLE Les Aventures de Fabienne 06


    datte: 15/05/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: VIEULOU, Source: Hds

    demande d’apporter un foulard à cette fin. Excitée et en même temps anxieuse de cette rencontre qu’elle a provoquée, elle fait une toilette soignée de son corps. Dernièrement, elle a renoncé au rasage bi-hebdomadaire de sa vulve et de sa raie culière, laissant seulement un long ticket de métro sur son pubis. Elle s’est fait faire une épilation orientale par une voisine maghrébine rencontrée au super marché proche de son domicile. Le sucre et le miel appliqués par cette Nadia, du même âge que Fabienne, ont rendu sa peau d’une douceur exceptionnelle. Elle ne peut s’empêcher de se masturber dans son bain, aux souvenirs de ce quelle a subi de la part d’Aymeric, ce châtelain qui l’a traitée avec délicatesse et qui a pris sa croupe pour la première fois. À cette pensée impure, elle fait glisser un flacon de shampoing d’une forme équivoque, le présente devant le trou plissé de son anus, et le pousse lentement dans la gaine rectale. L’étui en plastique force l’œillet en écartant le sphincter qui ferme la cavité qui s’ouvre et laisse l’objet oblong coulisser dans un va-et-vient incessant. Fabienne se masturbe l’orifice anal durant de longues minutes dans son bain moussant jusqu’à l’orgasme qui la laisse pantelante. Elle met un certain temps à reprendre ses esprits, puis, elle termine sa toilette et se maquille soigneusement pour aller à ce rendez-vous coquin, le premier depuis qu’elle a déménagé il y a cinq mois. Enfin, elle choisit soigneusement les vêtements qu’elle va porter, ...
    songeant avec un sourire qu’elle va devoir les enlever pour ce massage « érotique ». D’abord, un haut noir en jersey à décolleté en V, une jupe à godets noire à pois blancs, à la ceinture noire très large soulignant la taille sur des escarpins noirs. Comme dessous : string et soutien-gorge noir, ce dernier orné tout autour de dentelles blanches. Des bas autofixant de couleur chair complètent sa tenue. Fabienne dispose à présent d’une automobile du fait de la position de cadre de son mari. Oh, c’est une modeste Twingo d’occasion, qui a cinq ans d’âge, mais cela lui permet d’emmener ses enfants à l’école et surtout dans le cas présent de faire les trente-cinq kilomètres qui séparent Béziers où elle demeure à présent, de Narbonne où le masseur l’attend. Ce rendez-vous qu’elle espère le plus coquin possible. Dans sa petite auto et durant le parcours, elle a relevé sa jupe jusqu’en haut des cuisses et lorsqu’elle double les camions, les chauffeurs routiers qui ont une vue sur ses cuisses dénudées ne se gênent pas pour lui envoyer de longs coups de klaxon. Elle en est toute émoustillée et sent l’entrecuisse s’humidifier aux pensées lubriques qui l’assaillent. Le GPS de son Smartphone lui permet de trouver facilement la rue du Laguiole où se trouve le cabinet de son correspondant. Elle trouve facilement une place pour garer sa Twingo et sonne à la porte d’une petite maison à un seul étage, coincée entre deux immeubles de rapport. Une fois dans la salle d’attente vide, elle se plie aux ...