1. Les joyeux naufragés


    datte: 15/05/2018, Catégories: fhh, frousses, bateau, Oral, pénétratio, double, humour, aventure, québec, humour, aventure, couple+h, Auteur: Ingyt,

    Épisode précédent : Loric Renoir prend Marie pour un sosie et pour une voleuse professionnelle tout comme lui. Il est bien décidé à lui reprendre le codex qu’elle a trouvé à l’intérieur d’un sarcophage dans une des cales du navire, et par tous les moyens. Pendant ce temps, Paul et elle se préparent, en pleine panne de courant, pour se rendre à une petite fête organisée par un groupe de sosies, mais Marie ne lui a pas dit que toutes les jolies filles qu’il allait y rencontrer étaient des transsexuelles. La fête tourne tout de même à l’orgie pendant qu’une vague scélérate fonce droit sur le navire. Quand le commandant reprit ses esprits, quelqu’un l’aidait à maintenir sa tête hors de l’eau. Il crut qu’il était tombé à la mer, ce qui signifiait la mort assurée, il avait si froid que ses dents s’entrechoquaient et il ne sentait plus ses membres. Puis une lumière rouge clignota et s’alluma, puis une autre, il vit alors la cabine de pilotage en partie inondée et remercia le Bon Dieu. Le navire n’avait pas coulé, mais gîtait terriblement vers bâbord, et il y avait quelque chose d’étrange, il ne bougeait plus, aucun roulis. Ça, ça ne voulait dire qu’une seule chose pour le marin aguerri qu’il était. — Ça va Monsieur ? demanda l’homme qui le soutenait.— Oui Morris, on est échoués ?— Exact commandant, répondit un des matelots penché à une des fenêtres sur bâbord, et sur un îlot rocheux apparemment. D’après moi c’est l’île Dorman, il n’y a rien d’autre d’aussi imposant dans le secteur.— ...
    Quoi ! Mais, elle était à deux milles nautiques au nord de notre position.— Je ne vois vraiment pas autre chose.— Attention, dit le lieutenant Desbiens, trempée des pieds à la tête avec ses longs cheveux noirs plaqués sur sa figure couverte de sang, je vais ouvrir la porte qui donne sur la passerelle extérieure pour évacuer l’eau. Dès qu’elle le fit, la cabine se vida rapidement et elle peina à la refermer à cause des rafales de vent, quelqu’un dut l’aider. Puis ils réussirent tous à se relever tant bien que mal, en se tenant au mur tellement le bateau était incliné. Presque toutes les fenêtres avaient disparu, la pluie neigeuse s’y déversait et le bruit de la mer se brisant sur les rochers, plusieurs étages plus bas, était assourdissant. Le commandant vit que tout le monde était là, et qu’ils avaient tous des plaies et des contusions y compris lui, et que tous étaient frigorifiés, claquaient des dents et se frottaient les bras ou les mains. — Je veux un rapport sur ce qui est toujours en état de marche, sur les avaries à la coque et sur l’état des passagers et des membres d’équipage. Allons soigner nos blessures, aider les blessés, nous chercher des vêtements chauds et trouver quelque chose pour boucher ces fenêtres. Et les communications, lieutenant Desbiens, votre visage, ça va ?— Juste un nez cassé Monsieur. Nous n’avons ni radio, ni radar, toutes les antennes ont dû être endommagées quand le bateau a fait un tour sur lui-même, mais les moteurs fonctionnent, apparemment, ...
«1234...10»