1. une famille pas ordinaire (5)


    datte: 16/05/2018, Catégories: Inceste, Auteur: mlkjhg39,

    !!! Je m’évanouis presque sous la douleur atroce, il a du me déchirer l’anus ! Il s’est de nouveau immobilisé laissant à mon derrière un instant de répit pour accepter ce corps étranger. Après un instant d’adaptation de mon cul à ce manche de pioche, il se met à bouger, à aller et venir par la porte arrière, entre mes fesses réticentes. Avec précaution et lenteur au début, ses mains empaument mes seins pendant qu’il visite et explore l’orifice arrière. Les doigts de maman masturbent vigoureusement mon clitoris tout dur, le frottent à toute allure. Son autre main ne quitte plus les couilles de Damien. L'énorme gland fait office de bélier, mais ce qui reste à l’extérieur et si épais. Je souffre en silence. Damien prend son élan et poursuit son inexorable progression. Dans un dernier coup de rein qui me fait gémir, il me déchire . Je sens ses couilles heurter mes fesses, il me l'a enfilée au maximum, ses 26 centimètres remonte dans mes intestins! Il se retire ne laissant que le bout du gland au contact de ma peau, me saisit par les hanches et avec une violence inouïe s’enfonce bien à fond d'une seule poussée en ahanant. J'ai l'impression d'être déchirée en deux, quelle sensation horrible ! Il recommence ses va et viens rentrant cm par cm, ma mère joue la mouche du coche. C’est tellement bon d’être baisée par son frère sous le regard compatissant de sa mère, son sexe rentre et sort avec force, il me meurtrit les chairs Il passe du trot au galop, puis au grand galop. Surprise, ...
    mes nerfs se crispent, des ondes électriques traversent mon corps tétanisé qui se raidit, un orgasme me transperce. -Tu as joui du cul, sœurette. C’était bien ? Il continue de me baiser, de plus en plus vite, j’hurle en l’implorant de faire doucement, il n’en n’a cure et m’embroche plus fort tout en m'embrassant. Je commence à ressentir du plaisir et l’encourage. -OH OUIIII!!! ENCULE-MOI FORT FRANGIN, C’EST SI BON!!!!CONTINUE!!!! -Tu aimes?! -OUIIII!!!ENNNNNNN!!!PLUS VITE!!!! -AHHH!!! -PLUS VITEEE!!!! Il va à une allure incroyable entre mes belles et douces fesses. -Oh putain tu m’éclates le cul avec ta grosse queue, t’arrête pas putain, oh oui! Il ne me ramone plus maintenant, il me pilonne carrément, comme un fou, ses coups de boutoir sont d'une violence telle qu'ils me font tressauter à chaque fois me projetant en avant, mes seins ballottent de tous les cotées, il accélère son rythme me tirant avec ses mains pour que je ne puisse fuir son monstre. Sa bite est comme un énorme piston de forge continuant sa course solitaire, m’éperonnant, s'introduisant de nouveau, me retenant par les hanches pour ne pas que je m'écroule. Et je me paye encore un autre orgasme. - Jouis...lâche-toi dans mon cul...gicle dans mes boyaux que je sente ton jus brûlant... Allez jouis, jouis, jouis ! Il me pétrit les fesses en m’attirant contre lui pour me remplir complètement de son beau boutefeu. Je sens aux vibrations et contractions de sa hampe majestueuse dans mes intestins dilatés à l’extrême deux ...