1. Un gendre parfait - 03


    datte: 16/05/2018, Catégories: ffh, fplusag, alliance, fépilée, sexshop, caférestau, voiture, fsoumise, noculotte, fdanus, jouet, piquepince, Auteur: Thomas C, Source: Revebebe

    Les choses se compliquaient peu à peu J’avais une femme superbe, j’étais sous le toit de sa mère de 49 ans toute aussi superbe, et je venais de succomber pour la deuxième fois aux charmes de cette dernière. Marie, visiblement, ne tenait pas à ce que l’incartade du début d’été reste sans suite et venait de me le prouver en faisant tout son possible pour me faire encore une fois craquer La chair est faible on dit La fin d’après-midi fut riche d’informations. J’étais retourné dans mes appartements pour y prendre une douche et adresser quelques mails professionnels, puis avais lancé une messagerie bien connue afin de voir qui de mes contacts étaient connectés. Marie l’était. Ma belle mère faisait partie de mes contacts car du temps où nous résidions Sonia et moi à Toulon, parfois il nous arrivait d’échanger quelques mots ou bien elle avait avec sa fille quelques conversations vidéos. Je traitai mon courrier et adressai ensuite un message à Marie. — Quelle idée as-tu pour ce soir ? La question resta sans réponse quelques minutes alors que je m’étais mis à surfer de sites en sites. Une petite fenêtre orange se mit à clignoter au bas de mon écran. — Pas une mais DES idées Je suis avec Caroline en ligne, laisse-moi y réfléchir encore un peu et nous en parlerons plus tard. PS : Suis toujours aussi "remplie" derrière J’hallucinais de savoir que Marie papotait tranquillement devant son ordinateur avec son amie Caroline, les fesses encore habitées par le plug que je lui avais mis. Je ...
    décidai alors d’espionner Marie et quittai mes appartements pour écouter sa conversation depuis le couloir. Une porte me séparait de Marie et je n’entendais que le bruit des touches sur son clavier. Elle n’avait donc pas branché sa webcam. J’étais sur le point de retourner vers mon "chez-moi" quand j’entendis rire. Un rire qui provenait des hauts parleurs de Marie. La conversation audio (peut-être vidéo) était en route et selon ce que j’entendis j’en conclus que Marie lui avait raconté nos derniers amusements. Cela devenait intéressant. — Et tu l’as encore ?— Oui.— T’es folle Montre-moi.— Regarde. Je fantasmais sur le fait que Marie ait pu montrer le plug à son amie — T’es dingue y’a rien d’autre à dire— Pas plus que toi ma belle Tu veux me reparler de tes trucs bizarres avec tes amis de Nice ??— C’est différent, je voulais pas mourir conne et essayer aussi ce genre de trucs.— Ça t’a plu visiblement non ?— Et toi, ça te plaît pas peut-être ? En tout cas j’ai jamais eu cette impression ! Je dois te laisser Marie, je dois conduire Guillaume à l’aéroport et poser les deux monstres chez mes parents Je t’appelle plus tard. Je quittai le couloir sans faire de bruit et revins à ma table de travail. Je supposai que Marie était donc visiblement bisexuelle et avait au moins une fois fait cela avec Caroline Ou alors des choses m’échappaient. Où avais-je mis les pieds en tout cas ! Je répondis à quelques e-mails arrivés entre temps puis enfilai un shorty et un tee-shirt pour mon footing ...
«1234...»