1. Un gendre parfait - 03


    datte: 16/05/2018, Catégories: ffh, fplusag, alliance, fépilée, sexshop, caférestau, voiture, fsoumise, noculotte, fdanus, jouet, piquepince, Auteur: Thomas C,

    écarta d’elle-même ses cuisses. Je pinçai alors ses lèvres entre mes doigts et les tirai vers le bas en les écartant un peu. Marie se mit instantanément à haleter, ouvrant encore ses cuisses. Je m’amusai un moment à étirer ses chairs — Ce qui me ferait plaisir Marie, c’est que tu remettes ce que je t’ai mis cette après-midi— Prends-le, il est dans la boîte là Mais prends aussi le gel s’il te plaît. Je le pris et lorsque je me retournai, Marie était de dos, sa poitrine appuyée contre la commode et elle tenait ses fesses ouvertes avec ses mains. Je lui caressai le sexe et son entrée secrète, et lui tendis ensuite mon index à sucer. Elle l’aspira et le noya de salive. Ses fesses s’ouvrirent sans effort sur mon doigt, et j’enduisis de gel pour la forme le plug afin de l’introduire. Il pénétra sans mal. Je tirai un peu dessus sournoisement pour voir son anus se tendre et repoussai les mains de Marie. Elle se dirigea ensuite vers le dressing afin de choisir une jupe. Elle la choisit noire, mi-cuisses, et légèrement fendue de chaque côté. Elle prit aussi une fine veste de la même couleur. Nous quittâmes ensuite la chambre pour nous diriger vers le salon. Marie me précédait, ce qui me permit de constater que le tissu de la jupe était très fin et qu’en contre-jour son entrejambe se devinait. Par une des portes-fenêtres, nous vîmes alors Caroline qui était assise sur la terrasse, feuilletant un magazine. Nous sortîmes la rejoindre. — J’ai tapé à la porte et personne ne m’a ouvert, ...
    j’allais pas rester debout devant la porte à attendre, alors je suis rentrée dit-elle en souriant.— Tu as bien fait Thomas m’aidait à ranger des cartons qui étaient un peu hauts pour moi dans le dressing. Caroline sourit et après l’avoir détaillée des pieds à la tête, complimenta Marie sur sa tenue. Caroline n’était pas en reste non plus question tenue. Elle avait choisi une robe beige assez ample soulignée par une ceinture ton sur ton et des jolis escarpins sable coordonnés à son sac. Marie s’assit en face de moi en me regardant. La voir s’asseoir sachant ce qui était au fond d’elle m’était très agréable Nous prîmes l’apéritif en discutant de tout et de rien, je surveillais Marie en apercevant parfois un peu plus que ses cuisses, elle était radieuse. Les "Filles" proposèrent de lever l’ancre et je fus désigné pour prendre le volant, comme de coutume. Marie proposa d’aller vers Cassis ou Marseille pour changer de Toulon, et notre choix se porta finalement sur Marseille, car Cassis en semaine est plutôt sinistre dès que la rentrée des classes a eu lieu. Nous avons décidé de dîner en terrasse sur la Corniche afin de profiter de la température encore clémente. Le vin avait visiblement un peu d’effet sur Marie et Caroline car leurs rires devenaient plus sonores (tout en restant dans le raisonnable quand même) et les allusions de Caroline sur ma relation avec Marie fusaient. Les deux amies étaient assises en face de moi, un couple finissait de dîner à deux tables de nous, le repas ...
«1234...»