1. Une belle étrenne


    datte: 16/05/2018, Catégories: hh, inconnu, grossexe, sexshop, hsoumis, Voyeur / Exhib / Nudisme, Oral, confession, hhomo, sexshop, Auteur: rapière,

    En ce début d’année 2012, je devais retrouver mon copain Kamel pour aller dans un sauna toulousain où nous avons nos habitudes. Il est plus jeune que moi, bien bâti et doté d’un sexe long, large, lourd comme seul en possèdent les maghrébins et les noirs. De plus, sa bite a une douceur et un goût délicieux. Elles ont, suivant les différents hommes, une odeur différente, et le sperme a un goût variable. J’étais très excité à l’idée de lui souhaiter une bonne année. Quelques baisers, des caresses, voire plus, hum ! J’adore. Il faut dire que je suis plutôt passif, et mon ami adore se faire sucer et jouir dans ma bouche. Je sais que je ne risque rien avec lui. De plus, rien ne m’excite plus que de le sentir derrière moi et qu’il me prenne par les hanches et qu’il me déchire le petit trou avec sa belle bite. J’en pleure de souffrance, mais surtout de jouissance profonde. Rien qu’à le sentir coulisser en moi, je jouis et même sans me toucher, il m’arrive d’éjaculer ! Il ne rechigne pas non plus parfois à devenir dominé et à me sucer la bite, il le fait avec délicatesse. Il prend mon sexe comme un petit sucre à côté de son énorme mandrin. Il ne fait jamais de réflexion là-dessus, et il lui arrive même de vouloir que je le pénètre, et il y prend du plaisir, surtout quand je le branle en même temps. C’est un ami merveilleux que je connais depuis plus d’un an. Il faudra un jour que je vous raconte notre rencontre, car avant de me connaître, il ne se savait pas homo. Moi, je pense qu’en ...
    chaque être (homme ou femme) il y a une attirance pour le même sexe, mais ce sont les circonstances, les rencontres qui sont des révélateurs. J’étais presque arrivé devant le sauna quand je reçus un SMS : F ça veut dire femme, car il a un gros défaut, il vit avec une femme, et bien sûr ne lui a pas avoué qu’il a un amant, donc il faut qu’il triche et invente des mensonges pour me rencontrer, et je lui fournis parfois de bonnes raisons. J’étais terriblement déçu. Toute la période des fêtes m’avait paru terne sans lui, et j’aurais préféré passer la nuit du réveillon à faire l’amour avec lui plutôt que de me retrouver en famille pour sauver la face, car ma famille n’est au courant de rien. On avait juste pu, à un moment dans la nuit, s’appeler pour se souhaiter la bonne année. Mais voilà, je restais là au bord du trottoir, terriblement seul, rempli des pensées, de mes envies de jouissance. Que faire ? Je ne pouvais pas rentrer dans le sauna. J’aurais pu bien sûr faire des rencontres, je connaissais des hommes qui auraient bien voulu passer un moment avec moi, et même certains avec qui j’avais eu des aventures avant de connaître Kamel. Mais je ne voulais pas qu’il l’apprenne, j’avais trop peur qu’il ne le prenne mal et me quitte. Je ne me sentais pas capable de rester fidèle malgré mon amour et je ne voulais surtout pas le perdre. J’ai une théorie sur la fidélité qui n’empêche pas les entorses pour le plaisir que cela donne. Je sais bien que tout le monde n’est pas d’accord avec ...
«1234»